Jesus le Fils de Dieu

Jesus le Fils de Dieu

La constance de Dieu


La constance de Dieu

Dieu est perpétuel, c'est à dire qu'Il ne varie pas, ne change pas. Il est toujours le même.

Dans la lettre aux Hébreux, au chap.13 et au verset 8, il est écrit (Héb. 13/8) : " Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui, et éternellement."

Ailleurs, dans l'Ancien Testament, nous pouvons retrouver le même concept dans le Livre du Prophète Malachie, par exemple (Mal. 3/6a) : " Car je suis l'Éternel, je ne change pas ;"..

 

Son Amour pour son peuple élu, Israël, ne varie pas, même s'Il devra le châtier.

Ésaïe 46/4a : " Jusqu'à votre vieillesse je serai le même,

                        Jusqu'à votre vieillesse je vous soutiendrai ;"..

Quelle patience ! Quel Amour !

 

Mais si le Créateur ne varie pas, s'Il est éternel, ses œuvres, telles que nous les connaissons aujourd'hui, elles, ne dureront pas à toujours.

Citons  2 Pierre 3/ 3-5 (2ème épître de Pierre Ch. 3/ v. 3 à 5) :  " sachez avant tout que, dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, et marchant selon leurs propres convoitises. Ils disent : Où est la promesse de son avènement ? Car, depuis que les pères (c.a.d. : les ancêtres, les patriarches) sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création.

Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu (ils n'étaient pas les mêmes que ceux postérieurs au déluge, les conditions climatiques ayant été bouleversées), ainsi qu'une terre tirée de l'eau et formée au moyen de l'eau, et que par ces choses le monde d'alors périt, submergé par l'eau ;"

Savez-vous que, parmi les légendes terrestres, les "mythologies", on a recensé au moins 68 récits de traditions très anciennes qui font mention d'un déluge universel ? 13 en Asie, 4 en Europe, 9 en Australie et dans les îles du Pacifique et jusqu'à 37 dans les 3 Amériques.. Pour n'en citer qu'une évoquons un texte Assyro-Babylonien, l'épopée de Gilgamesh, qui raconte, dans un parallélisme surprenant, le déluge et l'aventure de Noé (source ITB).

C'est pourquoi cela nous convie à réfléchir sur la parfaite intégrité des textes bibliques, il n'y a rien à rejeter mais, au contraire tout à prendre avec sérieux  !

Mais que dit le texte de 2 Pierre 3/7 (la suite) ? :

"mais, par la même parole, les cieux et la terre d'à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies."

2 Pierre 3/9-11 : " Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. Le jour du Seigneur viendra comme un voleur (c.a.d. sans qu'on s'y attende) ; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu'elle renferme sera consumée." (et Pierre de continuer) :

" Puisque tout cela est en voie de dissolution, combien votre conduite et votre piété doivent être saintes."

 

Car, en effet, Dieu a prévu un havre de paix pour ceux qui l'aiment, ceux qui sont agréés de Lui.

Apoc. 3/10 : " Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi (" Parce que tu m'as été fidèle "), je te garderai aussi à l'heure de la tentation (comprendre ici, plutôt comme "heure de l'épreuve") qui va venir sur le monde entier pour éprouver les habitants de la terre."

 

 

" Ensuite, je vois un grand siège royal tout blanc, avec quelqu'un qui est assis dessus. La terre et le ciel disparaissent devant lui, et on ne les revoit plus. Et je vois les morts, les grands et les petits, debout devant le siège royal, et des livres sont ouverts. Puis un autre livre est ouvert : c'est le livre de vie. Et les morts sont jugés selon ce qu'ils ont fait, comme c'est écrit dans les livres. La mer rend les morts qu'elle contient. La mort et le monde des morts rendent aussi leurs morts, et chacun est jugé selon ce qu'il a fait. Puis la mort et le monde des morts sont jetés dans le lac de feu. Le lac de feu, c'est la deuxième mort. Et si quelqu'un n'a pas son nom écrit dans le livre de vie, il est jeté dans le lac de feu.

Ensuite, je vois un ciel nouveau et une terre nouvelle. En effet, le premier ciel et la première terre ont disparu, la mer n'existe plus. Et je vois la ville sainte, la Jérusalem nouvelle. Elle descend du ciel, envoyée par Dieu. Elle s'est faite belle comme une jeune mariée qui attend son mari. Alors j'entends une voix forte qui vient du siège royal. Elle dit : Maintenant, la maison de Dieu est au milieu des êtres humains. Il va habiter avec eux. Ils seront ses peuples, Dieu lui-même sera avec eux et il sera leur Dieu. Il essuiera toutes les larmes de leurs yeux. La mort n'existera plus, il n'y aura ni deuil, ni cris, ni souffrance. Oui, le monde ancien a disparu."

Apocalypse ch.20 v. 11 à 15 -- ch. 21 v. 1 à 4. (Traduction "Parole de Vie").

 

 

Que Dieu vous bénisse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


19/12/2013
1 Poster un commentaire