Jesus le Fils de Dieu

Jesus le Fils de Dieu

Naaman le Syrien ou la grâce de Dieu


Naaman le Syrien ou la grâce de Dieu

L'histoire de Naaman, général Syrien, homme considéré, se situe dans l' Ancien Testament, 2ème Livre des Rois, chapitre 5 dans son intégralité.

Naaman était un homme de valeur dans le monde et qui avait trouvé grâce auprès de son roi. Cet homme était lépreux :

2 Rois 5/1 : " Naaman, chef de l'armée du roi de Syrie, jouissait de la faveur de son maître et d'une grande considération ; car c'était par lui que l'Éternel avait délivré les Syriens. Mais cet homme fort et vaillant était lépreux."

La brutalité de la dernière phrase de ce verset sonne comme une fausse note dans un concerto de Mozart.

Quel drame pour cet homme qui avait les plus grands honneurs ! Peut-être devait-il cacher cette maladie au monde. En effet qui se serait douté, hormis son entourage immédiat, que cet homme illustre était atteint d'une si grave maladie ?

Les lépreux , on le sait, étaient tenus de s'éloigner de tout contact avec autrui.

 

Nous savons que, dans la Bible, spécialement dans l'Ancien Testament, la lèpre symbolise le péché.¹

 

¹ non pas que le malade soit un plus grand pécheur que les autres hommes (Il y a des chrétiens qui sont porteurs de maladies) : Jean 7/24 : (c'est Jésus qui parle) " Ne jugez pas selon l'apparence, mais jugez selon la  justice." 

Mais on peut être, par exemple, un homme bien en vue et cacher un grand péché. C'est le sort de tout homme ou femme qui n'a pas connu le Seigneur. En effet lorsqu'on rencontre Dieu et que l'on se repent dans son cœur nous sommes définitivement lavés de nos anciens péchés, par le sacrifice, la mort et la résurrection de Jésus-Christ. Christ a porté nos péchés sur le bois de la Croix car : " Celui qui n'a point connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu."(2 Corinthiens 5/21) ou, en version " Parole Vivante" : " Celui qui était innocent de tout péché, Dieu l'a chargé pour nous de tous les péchés du monde ; il est devenu comme une incarnation du péché pour que, dans sa communion, nous puissions être agréés, étant revêtus de la justice de Dieu."

(en hébreu le mot traduit par "sacrifice d'expiation" se dit péché : Christ a expié pour nous . Cf. l'article " l'homme et le péché " sur ce même blog).

Christ a expié pour nous et celui qui accepte Jésus dans son cœur, qui le reçoit, est donc mort au péché et vit une nouvelle vie en Christ (Éphésiens 2/ 4-7).

 

Mais Naaman, ne concevait point qu'un homme puisse venir à Dieu humblement, "tel que l'on est" . Christ a été rejeté par les hommes :

Marc 8/31 :  " Alors il (Jésus) commença à leur apprendre qu'il fallait que le Fils de l'homme souffre beaucoup, qu'il soit rejeté par les anciens, par les principaux sacrificateurs et par les scribes, qu'ils soit mis à mort, et qu'il ressuscite trois jours après."

1 Pierre 2/ 21-24 : " Et c'est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple afin que vous suiviez ses traces,

Lui qui n'a point commis de péché,

Et dans la bouche duquel il ne s'est point trouvé de fraude ;

lui qui, injurié, ne rendait point d'injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s'en remettait à celui qui juge justement ; lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts au péché nous vivions pour la justice ; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris."

 

Ainsi Naaman ne va pas, malgré la révélation de la servante de son épouse, trouver  directement l'homme de Dieu (Élisée) qui pourrait l'aider (2 Rois 5/ 3-4) Non, il va s'adresser indirectement au roi d'Israël, pays du prophète Élisée (v. 5-7).

Combien estiment qu'il faut s'en référer aux "saints" ou à la "Sainte Vierge" plutôt que de s'adresser à Christ, le prier. Mieux , on a rendu Marie co-rédemptrice de Christ et elle serait également montée au ciel (Assomption) ! Marie, une femme pieuse certes, par la suite, mais une femme comme les autres qui, après la naissance miraculeuse de Christ, a eu d'autres enfants par Joseph, son époux .²

 

² Cf. Actes 1/14 : " Tous d'un commun accord persévéraient dans la prière, avec les femmes, et Marie, mère de Jésus, et avec les frères de Jésus."

Nous mettons en garde ceux qui propagent de telles fausses informations qui  constituent une hérésie. Qu'ils ne s'imaginent pas ne pas être jugés lorsque Christ reviendra.

 

Dieu est si bon qu'il vient au devant des pécheurs, ceux qui manifestent l'intention de changer de vie. Oui, Dieu se fait connaître :

2 Rois 5/8 : " Lorsque Élisée, homme de Dieu, apprit que le roi d'Israël avait déchiré ses vêtements (signe de consternation et de désaccord), il envoya dire au roi : Pourquoi as-tu déchiré tes vêtements ? Laisse le venir à moi, et il saura qu'il y un prophète en Israël"

 

Naaman ne vient pas seul, il a avec lui des serviteurs (v.13) et des présents (v.5). Lorsqu'il arrive devant la porte de la maison de l'homme de Dieu, ce dernier ne se montre pas à Naaman mais il lui fait dire par un messager de se baigner sept fois dans le Jourdain : dans sa grande miséricorde, le Seigneur indique le bon chemin de la délivrance.

Mais cela irrite le général ; il  pensait que le prophète le recevrait avec tous les honneurs dont il était accoutumé (v.11-12). Mais ses serviteurs vont lui parler avec raison et, finalement, Naaman, obéissant et guéri, reconnaîtra la grâce de Dieu. Reconnaissant, il retourne à Élisée le prophète pour lui offrir des présents. mais ce dernier refuse (v.15-16).

Deutéronome 10/17 : " Car l'Éternel, votre Dieu, est le dieu des dieux, le Seigneur des seigneurs, le Dieu grand, fort et terrible, qui ne fait point de favoritisme et qui ne reçoit point de présents,"..

2 Rois 5/26 : " Mais Élisée lui dit (le prophète s'adresse à son serviteur Guéhazi) : Mon esprit n'était pas absent, lorsque cet homme (Naaman) a quitté son char pour venir à ta rencontre. Est-ce le temps de prendre de l'argent et de prendre des vêtements, puis des oliviers, des vignes, des brebis, des bœufs, des serviteurs et des servantes ? "..

 

La grâce est gratuite. Nous ne sommes pas sauvés par nos œuvres afin que nul ne se glorifie :

Éphésiens 2/ 8-9 : " Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie."

 

Malgré ses hésitations Naaman eut foi en la parole de l'homme de Dieu. En effet ce n'est point par un marchandage de présents que cet homme put obtenir la guérison, ce fut par la grâce de Dieu. Et Naaman s'en retourna chez lui avec le cadeau de Dieu, Sa miséricorde (2 Rois 5/ 18-19a), et le Salut (2 Rois 5/17) puiqu'il avait accepté le Seigneur.

 

Bénissons Dieu qui nous parle toujours aussi tendrement par ces exemples.  

 

 

 

 

 

 

 

 


11/11/2016
2 Poster un commentaire