Jesus le Fils de Dieu

Jesus le Fils de Dieu

Nous ne sommes pas abandonnés de Dieu


Nous ne sommes pas abandonnés de Dieu !

Bonjour,

 

Dieu ne nous a pas créés pour nous laisser ensuite. Il se souvient de nous : Genèse  8/1 : " Dieu se souvint de Noé, de tous les animaux et de tout le bétail qui étaient avec lui dans l'arche ;.." . Gen. 21/1 : "  L'Éternel se souvint de ce qu'il avait dit à Sara, .." . Exode 2/24 : "  Dieu entendit leurs gémissements, et se souvint de son alliance avec Abraham, Isaac  et Jacob." (soit quatre cent trente ans après l'arrivée de Jacob en Égypte). Psaume 9/13 : " Car il (Le Seigneur) venge le sang et se souvient des malheureux, .." . Apocalypse 18/5 : " Car ses péchés se sont accumulés jusqu'au ciel, et Dieu s'est souvenu de ses iniquités." . Apoc. 16/19 :  " Et la grande ville fut divisée en trois parties, les villes des nations tombèrent, et Dieu se souvint de Babylone la grande, pour lui donner la coupe du vin de son ardente colère."

Où que nous soyons Il nous voit, rien n'échappe à son regard : Psaumes 94/9 :

" Celui qui a planté l'oreille n'entendrait-il pas ?

celui qui a formé l'œil ne verrait-il pas ? 

 

Lorsque Jésus rencontra Nathanaël, un de ses disciples, il se passa ceci :

Jean 1/ 48-49 : " D'où me connais-tu ? lui dit Nathanaël. Jésus lui répondit : Avant que Philippe t'appelle, quand tu étais sous le figuier, je t'ai vu. Nathanaël répondit et lui dit : Rabbi, tu es le fils de Dieu, tu es le roi d'Israël."

 

Mais alors pourquoi, quelquefois, Dieu semble nous laisser dans une situation catastrophique ? C'est que le temps n'est pas venu. Je voudrais vous dire quelque chose : lorsque vous mijotez un bon petit plat, il vous faut un certain temps pour qu'il soit prêt afin que vous vous régaliez n'est-ce pas ? Le temps de préparer, voire d'aller acheter au marché tout ce qu'il faut, le temps de suivre la recette, celui de faire mijoter et d'apprêter.

Ensuite préparer la table et appeler les invités.

C'est ce que fait Dieu.

Au temps marqué Christ est venu sur terre accomplir sa mission d'Amour (Romains 5/6).

 

Voici quelques exemples de l'emploi du mot temps par Dieu :

Ecclésiaste 3/1 : " Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux."

Psaumes 102/14 : " Tu te lèveras, tu auras pitié de Sion (dit le Psalmiste à Dieu) ;

Car le temps d'avoir pitié d'elle,

Le temps fixé est à son terme ; " (cela traite probablement du retour de l'exil Babylonien en 536 av. J.-C.).

" Il (Jésus) répondit : Allez à la ville chez un tel, et vous lui direz : Le maître dit : Mon temps est proche ; je ferai chez toi la Pâque avec mes disciples." : Matthieu 26/18. (cela concernait le repas de la Cène, dernier repas de Jésus pris avec ses disciples).

Jean 13/33 : " Mes petits enfants, je suis pour peu de temps encore avec vous. Vous me chercherez ; et, comme j'ai dit aux Juifs : Vous ne pouvez venir où je vais, je vous le dis aussi maintenant." (Cela concerne la mort et la résurrection de Jésus).

Enfin relatons encore cette déclaration prophétique de Paul à Timothée en  2 Timothée 3/ 1-5 : " Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents,  ingrats, irréligieux,  insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait  la force. .."

Ne trouvez-vous pas que, écrit il y a 2000 ans, cela constitue un tableau pour le moins saisissant des circonstances de notre vie actuelle ?

Beaucoup de valeurs morales se sont évanouies, nous laissons une jeunesse sans repères livrée à elle-même. Et quel avenir dans un monde inquiétant où les conditions climatiques et écologiques sont plus que vacillantes.

Il n'est pas de mon propos de dire que nous parvenons à la fin des temps mais lorsque nous considérons les prophéties des hommes de Dieu, ceux de la Bible, force nous est de constater qu'un nombre important de prophéties se sont accomplies, que les temps ont vu leur réalisation.

Dieu ne ment pas et il a prévu qu'un jour aurait lieu son retour :  Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre, il y aura de l'angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots," (Luc 21/25) .. Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche. Et il leur dit une comparaison : Voyez le figuier, et tous les arbres. Dès qu'ils ont poussé, vous savez de vous-mêmes, en regardant, que déjà l'été est proche. De même, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le royaume de Dieu est proche. (..) Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point." (Luc 21/ 28-31, 33).

Vous trouvez que le temps est long ou que ces choses tardent ? Écoutez ceci :

2 Pierre 3/ 8-9 : " Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c'est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans et mille ans sont comme un jour. Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous parviennent à la repentance."

 

Éphésiens 5/16 : .." rachetez le temps, car les jours sont mauvais"..  en version Bible en Français courant : " Faites un bon usage de toute occasion qui se présente à vous, car les jours que nous vivons sont mauvais.". Déjà St Paul parlait ainsi de son époque, mais la patience de Dieu ne saurait durer indéfiniment. Cependant le Créateur aime l'homme et ne veut pas sa destruction quoiqu'Il s'y résoudra un jour pour certains. Je veux dire qu'un jour il y aura une fin.

Voici une parabole de Jésus sur le figuier située dans l'Évangile selon St Luc au chapitre 13 et aux versets 6 à 9 :

Luc 13/ 6-9 : " Il dit aussi cette parabole : Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint pour y chercher du fruit, et il n'en trouva point. Alors il dit au vigneron : Voilà trois ans que je viens chercher du fruit à ce figuier, et je n'en trouve point. Coupe-le : pourquoi occupe-t-il la terre inutilement ? Le vigneron lui répondit : Seigneur, laisse-le encore cette année ; je creuserai tout autour, et j'y mettrai du fumier. Peut-être à l'avenir donnera-t-il du fruit ; sinon, tu le couperas.

Cette belle parabole de Jésus sur le figuier se passe de commentaire.

 

 

 

 

  

 

 

 


14/02/2014
1 Poster un commentaire