Jesus le Fils de Dieu

Jesus le Fils de Dieu

L'estime de soi

Dans ce monde où nous vivons, agissons, souffrons, le fait d'être reconnu tient de plus en plus de place vu le contexte de sentiment d'anonymat que l'on peut ressentir. Dans notre monde occidental, nous avons beau être de plus en plus "branchés" (traduisons connectés), jamais le nombre de personnes qui se sentent seules n'a été aussi important, apportant son lot de souffrances spécifiques (solitude, mélancolie, voire dépression pouvant entraîner des soins psychiatriques en rapport quelquefois...).

Jean-Jacques Rousseau a écrit que "Nul ne peut être heureux s'il ne jouit de sa propre estime" (source Petit Robert)

 

Cependant la Bible, la Sainte Parole de Dieu, tempère cela et il est écrit dans le Livre des Proverbes : " Qu'un autre te loue, et non ta bouche,

                                              Un étranger, et non tes lèvres." (Proverbes 27/2).

Et s'il est vrai que l'Écriture ne nous invite pas à nous dévaloriser, elle proclame néanmoins qu'il est dangereux d'avoir une trop haute estime de soi-même, cela pouvant entraîner la suffisance, l'orgueil : Romains 12/3 : " Par la grâce qui m'a été donnée, je dis à chacun de vous de n'avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun.".. écrira Paul aux Chrétiens de Rome.

Dans la Bible du Semeur nous trouvons cette traduction intéressante : " En vertu de la grâce que Dieu m'a faite, voici ce que je dis à chacun d'entre vous : ne soyez pas prétentieux ; n'allez pas au delà de ce que à quoi vous devez prétendre, tendez au contraire à une sage appréciation de vous-mêmes, chacun selon la part que Dieu lui a donnée dans son œuvre régie par la foi."

D'autre part le Seigneur nous invite à avoir les sentiments qui étaient en Jésus-Christ (Philippiens 2/5), et, autre considération à retenir en Philippiens 2 version le Semeur : Phil. 2/ 3-5" Ne faites donc rien par esprit de rivalité (ou autre version : par égoïsme), ou par un vain désir de vous mettre en avant ; au contraire, par humilité, considérez les autres comme plus importants que vous-mêmes ; et que chacun regarde, non ses propres qualités ("ou"intérêts), mais celles (ceux) des autres. Tendez à vivre ainsi entre vous, car c'est ce qui convient quand on est uni à Jésus-Christ." 

 

On le constatera l'excès de considération de soi-même empoisonne nos relations avec les autres et n'est pas propice à un véritable contact avec Dieu. A ce titre Ésaïe 53 donne une description du Messie sur Terre :

Ésaïe 53/ 3-5 : " Méprisé et abandonné des hommes,

                           Homme de douleur et habitué à la souffrance,

                           Semblable à celui dont on détourne le visage,

                         Nous l'avons dédaigné, nous n'avons fait de lui aucun cas.

                        Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a portées,

                           C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé ;

                           Et nous l'avons considéré comme puni,

                           Frappé de Dieu, et humilié.

                           (Mais il était blessé pour nos péchés,

                           Brisé pour nos iniquités ;

                           Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui,

                          Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris)."

 

Voici une intéressante histoire biblique qui nous est rapportée dans le Livre du prophète Daniel soit il y a 27 siècles.

Daniel 4/ 10-37 : " Voici les visions de mon esprit (c'est le roi Nabuchodonosor, ou Nebucadnetsar qui parle), pendant que j'étais sur ma couche. Je regardais, et voici, il y avait au milieu de la terre un arbre d'une grande hauteur. Cet arbre était devenu grand et fort, sa cime s'élevait jusqu'au cieux , et on le voyait des extrémités de toute la terre. Son feuillage était beau, et ses fruits abondants ; il portait de la nourriture pour tous ; les bêtes des champs s'abritaient sous son ombre, les oiseaux du ciel faisaient leur demeure parmi ses branches, et tout être vivant tirait de lui sa nourriture. Dans les visions qui se présentaient à mon esprit pendant mon sommeil, je regardais, et voici, un de ceux qui veillent et qui sont saints descendit des cieux. Il cria avec force et parla ainsi : Abattez l'arbre, et coupez ses branches ; secouez le feuillage, et dispersez les fruits ; que les bêtes fuient de dessous, et les oiseaux du milieu de ses branches ! Mais laissez en terre le tronc où se trouvent les racines, et liez-le avec des chaînes de fer et d'airain, parmi l'herbe des champs. Qu'il soit trempé de la rosée du ciel, et qu'il ait, comme les bêtes, l'herbe de la terre pour partage. Son cœur d'homme lui sera ôté, et un cœur de bête lui sera donné ; et sept temps passeront sur lui. Cette sentence est un décret de ceux qui veillent, cette résolution est un ordre des saints, afin que les vivants sachent que le Très-Haut domine sur le règne des hommes, qu'il le donne à qui il lui plaît, et qu'il y élève le plus vil des hommes. Voilà le songe que j'ai eu, moi, le roi Nebucadnetsar. Toi, Beltschatsar (nom Babylonien donné à Daniel), donnes-en l'explication, puisque tous les sages de mon royaume ne peuvent me la donner ; toi, tu le peux, car tu as en toi l'esprit des dieux saints.

Alors Daniel, nommé Beltschatsar, fut un moment stupéfait, et ses pensées le troublaient. Le roi reprit et dit : Beltschatsar, que le songe et l'explication ne te troublent pas ! Et Beltschatsar répondit : Mon seigneur, que le songe soit pour tes ennemis, et son explication pour tes adversaires ! L'arbre que tu as vu, qui était devenu grand et fort, dont la cime s'élevait jusqu'aux cieux, et qu'on voyait de tous les points de la terre ; cet arbre, dont le feuillage était beau et les fruits abondants, qui portait de la nourriture pour tous, sous lequel s'abritaient les bêtes des champs, et parmi les branches duquel les oiseaux du ciel faisaient leur demeure, c'est toi, ô roi, qui est devenu grand et fort, dont la grandeur s'est accrue et s'est élevée jusqu'aux cieux , et dont la domination s'étend jusqu'aux extrémités de la terre. Le roi a vu l'un de ceux qui veillent et qui sont saints descendre des cieux et dire : Abattez l'arbre, et détruisez-le ; mais laissez en terre le tronc où se trouvent les racines, et liez-le avec des chaînes de fer et d'airain, parmi l'herbe des champs ; qu'il soit trempé de la rosée du ciel, et que son partage soit avec les bêtes des champs, jusqu'à ce que sept temps soient passés sur lui. Voici l'explication, ô roi, voici le décret du Très-Haut, qui s'accomplira sur mon seigneur le roi. On te chassera du milieu des hommes, tu auras ta demeure avec les bêtes des champs, et l'on te donnera comme aux bœufs de l'herbe à manger ; tu seras trempé de la rosée du ciel, et sept temps passeront sur toi jusqu'à ce que tu saches que le Très-Haut domine sur le règne des hommes et qu'il le donne à qui il lui plaît. L'ordre de laisser le tronc où se trouvent les racines de l'arbre signifie que ton royaume te restera quand tu reconnaîtras que celui qui domine est dans les cieux . C'est pourquoi, ô roi, puisse mon conseil te plaire ! mets un terme à tes péchés en pratiquant la justice, et à tes iniquités en usant de compassion envers les malheureux , et ton bonheur pourra se prolonger.

Toutes ces choses se sont accomplies pour le roi Nebucadnetsar. Au bout de douze mois, comme il se promenait dans le palais royal à Babylone, le roi prit la parole et dit : N'est-ce pas ici Babylone la grande, que j'ai bâtie, comme résidence royale, par la puissance de ma force et pour la gloire de ma magnificence ? La parole était encore dans la bouche du roi, qu'une voix descendit du ciel : Apprends, roi Nebucadnetsar, qu'on va t'enlever le royaume. On te chassera du milieu des hommes, tu auras ta demeure avec les bêtes des champs, on te donnera comme aux bœufs de l'herbe à manger ; et sept temps passeront sur toi, jusqu'à ce que tu saches que le Très-Haut domine sur le règne des hommes et qu'il le donne à qui il lui plaît. Au même instant la parole s'accomplit sur Nebucadnetsar. Il fut chassé du milieu des hommes, il mangea de l'herbe comme les bœufs, son corps fut trempé de la rosée du ciel, jusqu'à ce que ses cheveux croissent comme les plumes des aigles, et ses ongles comme ceux des oiseaux .

Après le temps marqué, moi, Nebucadnetsar, je levai les yeux vers le ciel, et la raison me revint. J'ai béni le Très-Haut, j'ai loué et glorifié celui qui vit éternellement, celui dont la domination est une domination éternelle, et dont le règne subsiste de génération en génération. Tous les habitants de la terre ne sont à ses yeux que néant ; il agit comme il lui plaît avec l'armée des cieux et avec les habitants de la terre, et il n'y a personne qui résiste à sa main et qui lui dise : Que fais-tu ? En ce temps, la raison me revint ; la gloire de mon royaume, ma magnificence et ma splendeur me furent rendues ; mes conseillers et mes grands me redemandèrent ; je fus rétabli dans mon royaume, et ma puissance ne fit que s'accroître. Maintenant, moi, Nebucadnetsar, je loue, j'exalte et je glorifie le roi des cieux , dont toutes les œuvres sont vraies et les voies justes, et qui peut abaisser ceux qui marchent avec orgueil."

 

Ce n'est pas à l'homme de se glorifier mais il doit glorifier Dieu en tous temps par son obéissance, ses actes, sa conduite, sa vénération du Seigneur en l'aimant et aimant son semblable qui a été créé à l'image de Dieu (Jacques 3/9).

Et si quelqu'un veut se glorifier qu'il se glorifie de connaître le Seigneur :     Jérémie 9/24 : 

" Mais que celui qui veut se glorifier se glorifie

  D'avoir de l'intelligence et de me connaître,

  De savoir que je suis l' Éternel,

  Qui exerce la bonté, le droit et la justice sur la terre ;

  Car c'est à cela que je prends plaisir, dit l' Éternel."

et aussi voir l' Épître aux Galates 6/14 :

" Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d'autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde ! "  écrit Paul.

Voir aussi notre article "Se revêtir d'humilité"  Sur Jésus-le Fils-de-Dieu.

 

 

 



26/07/2017
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres