Jesus le Fils de Dieu

Jesus le Fils de Dieu

Le Baptême dans le Saint-Esprit et les dons spirituels

Lorsque Jésus quitta cette Terre, après avoir fait la promesse à ses disciples de leur envoyer le Saint-Esprit (Jean 14/ 16-17 ; 15/26 ; Luc 24/19 ; Actes 1/8), il souffla sur eux : Jean 20/22 : " .., il souffla sur eux, et leur dit : Recevez le Saint-Esprit.". Et, de fait, ils le reçurent et furent Baptisés du Saint-Esprit le jour de la Pentecôte : Actes 2/ 1-4 : " Le jour de la Pentecôte (fête juive, à l'origine), ils étaient tous ensemble dans le même lieu (ils persévéraient dans la prière : Actes 1/14). Tout à coup, il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux. Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer."..

 

Pour certains les effets du baptême dans le Saint-Esprit ont disparu avec le décès des apôtres, mais cependant, ce baptême, accomplissement de la promesse que le Seigneur a faite, est une chose réelle pour ne pas dire palpable et, quoique certains affirment que le parler en langues (dit glossolalie) est pure fantaisie, nous pouvons affirmer, en glorifiant le Seigneur, que ce parler, évoqué en 1 Corinthiens 12/10 et bien coordonné en 1 Corinthiens 14, est toujours d'actualité dans nos Églises, spécialement pendant les cultes, mais pas seulement, ainsi que le parler dans d'autres langues que la langue maternelle (Actes 2/ 4-3), et, en lisant ce passage de Actes 2/ 1 à 4 , force est de constater que l'Esprit Saint, troisième personne de la Trinité Divine, se manifeste avec puissance.

Il s'agit donc d'une manifestation du Saint-Esprit, instantanée (Actes 2/ 3-4), intervenant dans un groupe (pas obligatoirement) et pas n'importe quel groupe : une assemblée en prière, avançant dans la doctrine du Seigneur et mettant en pratique ses enseignements. L'effusion de l'Esprit Saint est comme un feu (Actes 2/3), comme un souffle divin (Actes 2/2 ; Jean 3/8), mais, telle une flamme, elle peut s'éteindre si elle n'est pas soigneusement entretenue (prière, rester dans la présence de Dieu) et alimentée par la lecture de la Parole de Dieu :

Matthieu 4/4 : " Jésus répondit : Il est écrit : L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu¹."

 

¹ Deutéronome 8/3

 

Et justement si le Chrétien ne s'alimente pas il meurt spirituellement car de même que le corps sans l'esprit est sans vie, de même le Chrétien ne peut vivre spirituellement sans l'Esprit.

Mais ici il ne s'agit plus seulement d'être rempli de l'Esprit mais il s'agit du baptême dans l'Esprit Saint [ou le Saint-Esprit] (Actes 2/ 1-4).

Il est écrit que la manifestation des dons spirituels sert à l'utilité commune (1 Pierre 4/10 : " Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu'il a reçu." ; et plus précisément : " Or , à chacun la manifestation de l'Esprit est donnée pour l'utilité commune." 1 Corinthiens 12/8). Or être utile pour Dieu n'est pas seulement une qualité mais un devoir aux yeux du Seigneur :

Luc 19/ 12-27 : (Il s'agit d'une parabole du Maître dans laquelle il est question d'un homme de haute naissance qui, avant de partir pour un long voyage, confia de l'argent à ses serviteurs pour qu'ils le fassent fructifier : il s'agit de la parabole des mines. À son retour il demande des comptes à ces derniers). Prenons les versets 20 à 23 de ce chapitre 19 : " Un autre vint, et dit : Seigneur, voici ta mine², que j'ai gardée dans un linge ; car j'avais peur de toi, parce que tu es un homme sévère ; tu prends ce que tu n'as pas déposé, et tu moissonnes ce que tu n'as pas semé. Il (le Maître) lui dit : Je te juge sur tes paroles, méchant serviteur ; prenant ce que je n'ai pas déposé, et moissonnant ce que je n'ai pas semé ; pourquoi donc n'as-tu pas mis mon argent dans une banque, afin qu'à mon retour je le retire avec un intérêt ? "*

 

² Monnaie de l'époque

 

* On peut constater ici le rapport avec le fait de mettre au service des autres le don que l'on a reçu du Saint-Esprit selon 1 Pierre 4/10 et 1 Corinthiens 12/7 déjà cités (voir plus haut).

 

Venons-en à la conclusion de cette parabole en ce qui concerne le serviteur négligent et paresseux : celui qui n'a point fait fructifier les "mines" du Maître, point utilisé les dons que le Seigneur, l'Esprit, lui avait fait la grâce de lui confier : Luc 19/ 24-26 : " Puis il dit à ceux qui étaient là : Ôtez-lui la mine, et donnez-la à celui qui a les dix mines. Ils lui dirent : Seigneur, il a dix mines. -- Je vous le dis, on donnera à celui qui a, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a."    ...C'est l'opprobre

 

Tirons-en un sérieux avertissement en ce qui concerne l'utilisation des "talents" que Dieu nous confie et menons notre mission à bien sur la Terre.

 

Nous avons dit que la manifestation du baptême dans le Saint-Esprit se fait d'une manière instantanée, elle survient comme un feu attisé mais elle peut s'éteindre, s'étouffer. Comment peut-elle s'éteindre ? On l'a vu !

Précisons, par manque de vigilance :

Évoquons l'exemple du troupeau : une brebis se détache du groupe et ...? Pensons aux guépards, en Afrique, qui chassent les antilopes ou encore les gnous :

1 Pierre 5/8 : " Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera."

 

Rester dans le sein de la communion fraternelle, on le voit, est indispensable à notre santé spirituelle et que l'on me permette d'ajouter, hors sujet, que même si l'on souffre dans une assemblée (qui est composée d'hommes et de femmes), il vaut mieux, alors, résister en pratiquant la Parole de Dieu (Cf. 1 Pierre 5/9) que s'en détacher ("puisque le diable rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera")

 

Rappelons les principaux textes, dans le Nouveau Testament, qui évoquent l'extinction de l'Esprit :

1 Thessaloniciens 5/ 19-20 : " N'éteignez pas l'Esprit. Ne méprisez pas les prophéties."..

2 Timothée 1/6 : " C'est pourquoi je t'exhorte à ranimer la flamme du don de Dieu que tu as reçu par l'imposition de mes mains."

1 Timothée 4/14 : " Ne néglige pas le don qui est en toi, et qui t'a été donné par prophétie avec l'imposition des mains de l'assemblée des anciens."

 

Par ces textes on peut apprendre aussi que la manifestation du don de l'Esprit peut se faire par imposition des mains et par prophétie. Actes 19/ 6-(7) : " Lorsque Paul leur eut imposé les mains, le Saint-Esprit vint sur eux, et ils parlaient en langues et prophétisaient. (Ils étaient en tout environ douze hommes)."

Il s'agit ici de recevoir le Saint-Esprit, d'être baptisé du Saint-Esprit, et par conséquent de bénéficier de la grâce de Dieu pour exercer les dons du Saint-Esprit. Cf. lecture 1 Corinthiens 12/ 4-11 en notant ici le verset 11 : " Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut."

 

Les dons spirituels sont donc une grâce de Dieu (comme le Salut), ils sont distribués selon la volonté et comme le veut le Saint-Esprit aux différents membres du Corps de Christ que constitue l'Assemblée, Christ en étant la tête, ou le chef (Éphésiens 4/ 15-16).

Ces dons peuvent être négligés, l'Esprit peut s'éteindre, ils sont faits pour être utilisés en vue de l'utilité commune, on l'a vu (1 Corinthiens 12/7), et donc pour porter des fruits qui glorifient Dieu.

 

Pour terminer cet article, les versets de 1 Corinthiens 12/ 1-11, déjà évoqués, ne sont pas le seul passage qui traite de ce domaine dans le Nouveau Testament ; en effet, en Romains 12 il est aussi fait mention de dons. Il ne faudrait pas croire que ce ne sont pas, là aussi, des "charismes" (ou grâces) c'est à dire des dons spirituels :

Romains 12/ 6-8 : " Puisque nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée, que celui qui a le don de prophétie l'exerce en proportion de la foi ; que celui qui est appelé au ministère s'attache à son ministère ; que celui qui enseigne s'attache à son enseignement, et que celui qui exhorte à l'exhortation ; que celui qui donne le fasse avec libéralité ; que celui qui préside le fasse avec zèle ; que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie."

Il y a encore d'autres passages...

 

On le voit Dieu est riche en grâce et le Saint-Esprit a distribué de nombreux dons à l'Église : Il la fait vivre. Et à cela on reconnaît que sans le Baptême dans le Saint-Esprit l'Église est morte.

 

Cependant il faut avoir l'honnêteté de rappeler que toutes ces manifestations de l'Esprit doivent se produire dans le strict respect de la Parole de Dieu, faute de quoi nous serions dans le cas d'un bateau bien alimenté mais dont le navigateur serait ivre, ou absent, et nous nous échouerions bien vite sur un écueil.

 

Que Dieu nous garde. 

  

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 



02/01/2017
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres