Jesus le Fils de Dieu

Jesus le Fils de Dieu

Porter sa croix

Dans le langage courant, si l'on en croit le dictionnaire (Petit Larousse 2006), porter sa croix signifie "supporter, endurer des épreuves". C'est porter sa dose de malheur, d'ennuis. A ce titre on a pu dire que l'on a tous "une croix à porter" sur la terre.

Il en est tout autrement selon l'étymologie chrétienne.

Dans Matthieu 16/ 24-27 nous lisons ceci : (24) "  Alors Jésus dit à ses disciples :  Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il  se charge de sa croix, et qu'il me suive. (25) Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera. (26) Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s'il perdait son âme ? ou, que donnerait un homme en échange de son âme ? (27) Car le Fils de l'homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges ; et alors il  rendra à chacun selon ses œuvres."

Ne nous attardons pas, ici, sur le dernier verset (27) mais considérons surtout le verset 24 :

" ... Si quelqu'un veut venir après moi (me suivre) qu'il renonce à lui-même  ==> plus explicitement traduit par la version Parole de Vie : " ... Si quelqu'un veut venir avec moi, il ne doit plus penser à lui-même. Il doit porter sa croix et me suivre."

Ailleurs Jésus dira, en Matthieu 10/38 : "  Celui qui ne prends pas sa croix et qui ne me suit pas, celui-là n'est pas digne de moi." 

Prendre sa croix, la porter c'est être prêt à donner sa vie comme Jésus. "Donner sa vie comme Jésus" = déjà vivre comme a vécu Jésus, en renonçant à soi-même, en ne faisant pas cas de sa personne.

 

Notre plus grand ennemi c'est nous-même. Pour combattre notre orgueil, notre amour-propre, il nous faut "crucifier" notre chair. Paul, l'apôtre, a pu écrire, sous l'inspiration divine en Galates 5/24 (Lettre aux Galates ch. 5 v.24) : " Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs."   Les passions, qui nous détournent de Dieu (Dieu doit être mis en premier).

 

Jésus ne nous demande pas de mourir comme Lui, mais de vivre comme Il a vécu et nous pourrons dire à l'instar de Paul : Galates 6/14 ("Parole de Vie") : " Moi, je veux me vanter (comprendre : se glorifier) d'une seule chose : c'est de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ. Par la croix, le monde (les mondanités, les désirs vains du monde. Non pas l'humanité, mais l'orgueil des passions du monde) est mort pour moi, et moi aussi, je suis mort pour le monde."

Je vous propose aussi le même texte dans la version "Bible du Semeur (Galates 6/14) : " En ce qui me concerne, je ne veux à aucun prix placer ma fierté ailleurs que dans la mort de notre Seigneur Jésus-Christ sur la croix. Par elle, en effet, le monde du péché a été crucifié pour moi, de même que moi je l'ai été pour ce monde."

 

Pour que Christ "vive" en moi, il nous faut renoncer à nous-même, à notre "chair": Jean 3/30 : " Il faut qu'il croisse, et que je diminue."  s'est écrié Jean-Baptiste.

En matière d'esprit il n'y a pas de vide. Nous ne pourrons remplir un vase plein. Les vases de terre que nous sommes, pour être remplis de Christ, doivent renoncer à eux-mêmes.

Si nous renonçons à nous-mêmes, à tout ce qui faisait notre joie malsaine, Dieu viendra nous remplir de son Saint-Esprit. Il se fera connaître à nous et nous adoptera. Nous avons tous la même chance devant Lui. Dieu ne fait pas de préférence. Dieu dans son Amour désire que tous soient sauvés : 1 Timothée 1/ 15-16 : " C'est une parole certaine et entièrement digne d'être reçue, que Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier. Mais j'ai obtenu miséricorde, afin que Jésus-Christ fasse voir en moi le premier toute sa longanimité (patience, indulgence qui porte à pardonner tout ce que l'on pourrait punir), pour que je serve d'exemple à ceux qui croiraient en lui pour la vie éternelle."  écrit Paul.

Lui-même nous aura placés sur le chemin. Alors comment nous rejetterait-il, s'Il nous voit sincères.

 

Dieu arrache pour replanter. Ainsi le Seigneur parla à son prophète : Jérémie 1/10 : " Regarde, je t'établis aujourd'hui sur les nations et les royaumes, pour que tu arraches et que tu abattes, pour que tu ruines et que tu détruises, pour que tu bâtisses et que tu plantes."

De par notre nature pécheresse nous étions partis dans la mauvaise direction. Notre esprit non régénéré nous roulait sur la mauvaise pente depuis la chute de l'homme. Christ est venu mourir pour tous et beaucoup sont appelés. Il nous a inclus dans son acte d'Amour.

Désormais Il nous demande de Le suivre en renonçant à nous-mêmes, c'est à dire à notre vaine manière de vivre, en vivant comme Lui selon Ses principes, selon Son enseignement.

 

Béni soit-Il.

 

 



25/05/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres