Jesus le Fils de Dieu

Jesus le Fils de Dieu

L'Amour de Dieu


L'Amour de Dieu

Le fait d'aimer vraiment une personne fait penser à un total dévouement et à une consécration pour elle. Aussi, si nous aimons Dieu, il est de notre devoir de lui consacrer pleinement notre vie et "de le faire passer avant toute chose, avant toute personne" suivant une expression bien connue des Chrétiens.

Mais quant à Dieu, Lui, comment nous aime-t-il ?

Si le fait d'être au service de Dieu implique une totale abnégation, un plein renoncement à soi-même :

-- Matthieu 16/24 (version L. Segond) : " Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même (version Parole Vivante : "qu'il renonce à tous ses droits sur lui-même, {ou qu'il ne s'occupe plus de lui-même, ou qu'il dise non à son moi, ou qu'il le laisse derrière lui}" ; version Bible en Français Courant : "qu'il cesse de penser à lui-même" version Bible de Jérusalem : "qu'il se renie lui-même"), qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive." 

-- Philippiens 3/8 (version L. Segond) : " Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l'excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j'ai renoncé à tout ; je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ, ".. *

 

* cf. l'article "Porter sa croix" : http://jesus-le-fils-de-dieu.blog4ever.com

 

 

Dieu, Christ, nous aime, plutôt comme un Père aimerait ses enfants.

Je suis conscient que cela paraît évident pour les Chrétiens, mais pour le restant de l'humanité cette affirmation reste à être reconnue. Quelle est la divinité, le Dieu qui en fait autant ?

-- Un père, une mère, se sacrifient, au besoin, pour leurs enfants : Dieu s'est sacrifié pour nous :

Éphésiens 5/ 1-2 : " Devenez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés ; et marchez dans l'amour, à l'exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s'est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur."

 

-- Il veut pourvoir à tous nos besoins, comme un père (il est notre Père) :

Philippiens 4/ 6-7 : " Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence (version Bible en Français Courant : "qui dépasse tout ce que l'on peut imaginer"), gardera vos cœurs et vos pensées en (BFC : "en communion avec") Jésus-Christ."

 Matthieu 6/ 7-8 : " En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés. Ne leur ressemblez pas ; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez."

Philippiens 4/19 : " Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en (BFC : "par") Jésus-Christ."

 

-- Il nous suit du regard, il nous voit :

Psaumes 94/ 7-9 : " Et ils disent : L'Éternel ne regarde pas,

                                 Le Dieu de Jacob ne fait pas attention !

                                 Prenez-garde, hommes stupides !

                                 Insensés, quand serez-vous sages ?

                                 Celui qui a planté l'oreille  n'entendrait-il pas ?                         

                                 Celui qui a formé l'œil ne verrait-il pas ? "

 

-- Il veille sur nous :

Job 29/4 : " Que ne suis-je comme aux jours de ma vigueur,

                   Où Dieu veillait en ami sur ma tente."

Deutéronome 32/10 : " Il l'a (a trouvé son peuple) dans une contrée déserte,

                                      Dans une solitude aux effroyables hurlements ;

                                      Il l'a entouré, il en a pris soin,

                                      Il l'a gardé comme la prunelle de son œil,"..

Zacharie 2/8 : " Car ainsi parle l'Éternel des armées 

                          Après cela, viendra la gloire !

                          Il m'a envoyé vers les nations qui vous ont dépouillés ;

                          Car celui qui vous touche touche la prunelle de son œil."..

 

-- Aimer c'est donner : non seulement Dieu pourvoit à nos besoins, mais il nous fait don de son Amour : " Jean 3/ 16-17 : " Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui."

 

-- En outre, de Sa Demeure, Dieu fait des dons multiples : La vie éternelle obtenue par le pardon des péchés, et la vie éternelle à condition de se déclarer pour Lui, pour Lui appartenir :" Romains 6/23 : Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur."

 

* la mort ici-bas et la mort dans l'au-delà : c.a.d. être privé de la présence de Dieu éternellement, ce qui sera terrible.

 

Considérons Éphésiens 4/8 : version Parole Vivante : " C'est ce que déclare l'Écriture (Psaume 68/19) : Il est monté dans les hauteurs,

                            il a emmené captif tout ce qui nous captivait,

                            et il a répandu ses dons sur les hommes."

Ce qui signifie : Christ est monté dans les cieux célestes (Ascension) et il a répandu des dons sur son Église : Éphésiens 4/11 (Parole Vivante) : " Ses "dons aux hommes" sont variés. Il nous a donné certains frères comme apôtres, d'autres comme porte-parole de Dieu (les prophètes), d'autres comme évangélistes, d'autres encore comme bergers et enseignants.".

Ce sont les dons du Saint-Esprit que nous évoquerons plus complètement dans le chapitre consacré aux dons de l'Esprit (Rubrique : Le Saint-Esprit : "Les dons de l'Esprit"). Simplement un verset : (Parole Vivante) : 1 Corinthiens 12/7 : " En chacun de nous, l'Esprit se manifeste d'une façon particulière, mais les dons qu'il nous accorde (dans l'Église) nous sont toujours conférés en vue du bien commun."

Car Dieu ne donne jamais pour que nous soyons égoïstement servis. Certes il nous aime, mais son Amour est un amour de dispensation. Dieu plante afin que l'arbre donne ses fruits : Luc 19/ 12-26 : " Il (Jésus) dit donc : Un homme de haute naissance s'en alla ans un pays lointain, pour se faire investir de l'autorité royale, et revenir ensuite. Il appela dix de ses serviteurs, leur donna dix mines, et leur dit : Faites-les valoir jusqu'à ce que je revienne. Mais ses concitoyens le haïssaient, et ils envoyèrent une ambassade après lui, pour dire : Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous. Lorsqu'il fut de retour, après avoir été investi de l'autorité royale, il fit appeler auprès de lui les serviteurs auxquels il avait donné l'argent, afin de connaître comment chacun l'avait fait valoir. Le premier vint, et dit : Seigneur, ta mine a rapporté dix mines. Il lui dit : C'est bien, bon serviteur ; parce que tu as été fidèle en peu de choses, reçois le gouvernement de dix villes. Le second vint, et dit : Seigneur, ta mine a produit cinq mines. Il lui dit : Toi aussi, sois établi sur cinq villes. Un autre vint, et dit : Seigneur, voici ta mine, que j'ai gardée dans un linge ; car j'avais peur de toi, parce que tu es un homme sévère ; tu prends ce que tu n'as pas déposé, et tu moissonnes ce que tu n'as pas semé. Il lui dit : Je te juge sur tes paroles, méchant serviteur ; tu savais que je suis un homme sévère, prenant ce que je n'ai pas déposé, et moissonnant ce que je n'ai pas semé ;  pourquoi donc n'as-tu  pas mis mon argent dans une banque, afin qu'à mon retour je le retire avec un intérêt ? Puis il dit à ceux qui étaient là : Ôtez-lui la mine, et donnez-la à celui qui a les dix mines. Ils lui dirent : Seigneur, il a dix mines. -- Je vous le dis, on donnera à celui qui a, mais à celui qui n'a pas * on ôtera même ce qu'il a."..

 

* c.a.d. : à celui qui n'aura rien fait, l'inactif, qui sera nu : Apocalypse 3/17 : " Parce que tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi, et je n'ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu."

 

Dieu nous a (déjà) créés pour que nous jouissions de la vie, et il avait placé Adam dans le Jardin pour qu'il le cultive avec sa femme Ève : Genèse 2/15 : " L'Éternel Dieu prit l'homme, et le plaça dans le jardin d'Éden pour le cultiver et pour le garder (le protéger)."

 

-- Dieu est un Dieu jaloux :

Exode 20/5 : " Tu ne te prosterneras point devant elles (les idoles), et tu ne les serviras point ; car moi, l'Éternel ton Dieu, je suis un Dieu jaloux,"..

Ézéchiel 8/3 : " Il étendit une forme de main, et me saisit par les cheveux. L'Esprit m'enleva entre la terre et le ciel, et me transporta, dans des visions divines, à Jérusalem,  à l'entrée de la porte intérieure, du côté du septentrion, où était l'idole de la jalousie, qui excite la jalousie de l'Éternel."

Deutéronome 4/ 15-16 : " Puisque vous n'avez vu aucune figure le jour où l'Éternel vous parla du milieu du feu, à Horeb (Mont Sinaï), veillez attentivement sur vos âmes, de peur que vous ne vous corrompiez et que vous ne vous fassiez une image taillée, une représentation de quelque idole, la figure d'un homme ou d'une femme,"..

 

Le Seigneur ne permet pas que nous cédions "la vigne" qu'Il a plantée en nous pour que nous nous prostituions à la donner à d'autres.

Il ne s'agit point d'une jalousie charnelle, mais d'une jalousie d'Époux :

Cantique des Cantiques 8/6 : " Mets-moi comme un sceau sur ton cœur,

                                                  Comme un sceau sur ton bras ;

                                                  Car l'amour est fort comme la mort,

                                                  La jalousie est inflexible comme le séjour des morts ;

                                                  Ses ardeurs sont des ardeurs de feu,

                                                  Une flamme de l'Éternel."

 

-- Dieu nous aime et, don suprême de Son Amour, il combat pour nous :

Exode 14/14 : " L'Éternel combattra pour vous ; et vous, gardez le silence."

2 Chroniques 20/ 14-15 : " Alors l'Esprit de l'Éternel saisit au milieu de l'assemblée Jachaziel, fils de Zacharie,  fils de Benaja, fils de Jeïel, fils de Matthania, Lévite, d'entre les fils d'Asaph. Et Jachaziel dit : Soyez attentifs, tout Juda et habitants de Jérusalem, et toi, roi Josaphat ! Ainsi vous parle l'Éternel : Ne craignez point et ne vous effrayez point devant cette multitude nombreuse, car ce ne sera pas vous qui combattrez, ce sera Dieu."..   ..etc..

 

-- Il veut que nous ayons la vie, étant débarrassés de toutes mauvaises influences, de nos ennemis spirituels : il ne s'agit pas de combattre les ennemis charnels, si nous en avons, ceux-là, il nous faut les aimer : Éphésiens 6/12 : " Car nous n'avons pas  lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes " :

(en un mot contre le monde mauvais spirituel et non contre des êtres humains, quels qu'ils soient !) : c'est pour cela qu'il faut prier pour les hommes (femmes) qui nous font du mal, qui commettent le mal envers nous car c'est le seul moyen de faire reculer l'esprit mauvais qui est l'animateur de ces mauvaises pensées entraînant les mauvais comportements.

Cf. Matthieu 5/ 44-45a: " Mais moi (dit Jésus), je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux ;"..

(d'ailleurs : Matthieu 6/ 14-15 : " Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.").

 

Nous pouvons ainsi aimer Dieu en retour, en retour de Son Amour : Marc 12/ 28-31 : " Un des scribes, qui les avait entendus discuter, sachant  que Jésus avait bien répondu aux sadducéens, s'approcha, et lui demanda : Quel est le premier de tous les commandements ? Jésus répondit : Voici le premier : Écoute Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l'unique Seigneur ; et : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là."

 

Mais Dieu n'oblige personne ; il nous a toujours laissés le libre choix : (Deutéronome 30/15 : " Vois, je mets aujourd'hui devant toi la vie et le bien, la mort et le mal.") non sans nous avoir avertis, cependant, des conséquences de notre choix.

 

                                                  

 

 

 

   

 

 


14/04/2018
0 Poster un commentaire