Jesus le Fils de Dieu

Jesus le Fils de Dieu

L' homme ne vivra pas de pain seulement...


L' homme ne vivra pas de pain seulement...

 

 

Matthieu 4/4 : " Jésus répondit : Il est écrit : L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu."

Luc 4/4 : " Jésus lui répondit : Il est écrit : l'homme ne vivra pas de pain seulement."

(Deutéronome 8/3).

 

Quoi ? L'homme a besoin de quelque chose de plus que la nourriture de la terre pour croître, prendre des forces ? Et d'abord à quoi servirait la nourriture que Dieu nous donne en plus de la nourriture matérielle ?

Ecclésiaste 3/11 : " Il (Dieu) fait toute chose belle en son temps ; même il a mis dans leur cœur la pensée de l'éternité, bien que l'homme ne puisse pas saisir l'œuvre que Dieu fait, du commencement jusqu'à la fin."

 

... " la pensée de l'éternité " ...

 

Lorsque Adam et Ève chutèrent à la suite du péché originel, ils ne furent pas éloignés, rendus vides du paradis : Genèse 3/21 : " L'Éternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit.".  Mais au delà des significations de cette action de Dieu, il est à noter que dans leur cœur, Adam et Ève ressentirent un vide. En fait ils venaient de perdre leur éternité, leur vie éternelle, ils devinrent mortels.

Gen. 3/ 2-5 : " La femme répondit au serpent : Nous mangeons du fruit des arbres du jardin. Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point ; mais Dieu sait que le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal."

 

C'était de toute évidence un mensonge de la part du diable : A preuve : Gen. 2/7 : " L'Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint une âme vivante." et après le péché, la chute : Gen. 5/4 : " Les jours d'Adam, après la naissance de Seth, furent de huit cent ans ; (et il engendra des fils et des filles). Tous les jours qu'Adam vécut furent de neuf cent trente ans ; puis il mourut."

Il est remarquable de constater, à côté de cela, que les premiers hommes et femmes de la terre vécurent un nombre important d'années (entre 600 et 900 ans, selon). Cela peut s'expliquer par le fait qu'ils furent les descendants proches d'Adam et d'Éve et héritèrent au début, par eux, d'un corps beaucoup moins dégénéré que les corps des générations plus éloignées des premiers hommes. Et aussi par ce passage de la Parole prophétique de Dieu en Genèse 6/3 : " Alors l'Éternel dit : Mon Esprit ne restera pas à toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans."

 

Et que dire d'aujourd'hui, encore que la science ait contribué à légèrement augmenter l'espérance de vie ?

 

Fermons cette parenthèse et retenons que l'homme a la pensée de l'éternité qu'il a perdue. Cette pensée de l'éternité que Dieu lui a mise dans le cœur (Ecclésiaste 3/11), lointain souvenir du paradis.

Et bien n'est-ce pas pour combler ce vide que l'homme a soif de se nourrir de la Parole  qui sort de la bouche de Dieu ?

 

Du temps de la seconde guerre mondiale les Allemands qui aimaient le chocolat, en étant privés, créèrent ce que l'on appela des "erzatz" : définition du Robert : " (du mot allemand remplacement) Produit alimentaire qui en remplace un autre de qualité supérieure, devenu rare."

Lorsque l'homme ne peut plus se nourrir spirituellement de la Parole de Dieu, afin de combler le vide (souvenir de l'Éternité), n'utilise-t-il pas des "erzatz" ? Drogue, sexe à outrance, cigarette et toute autre passion (pour oublier) ?

Oublier quoi, combler quoi ? Chacun répondra en son cœur.

 

Venir à Jésus, la source, Celui qui est la Parole de Dieu : Jean 1/1, 14

(1) : " Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu." 

(14) : " Et la Parole a été faite chair, et elle  a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père."

De toute évidence ici l'apôtre Jean parle de Christ, de Jésus-Christ.

 D'ailleurs Christ a déclaré lui-même : Jean 6/ 32-35 : " Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel, mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel ; car le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et qui donne  la vie au monde.

Ils lui dirent : Seigneur, donne-nous toujours ce pain.

Jésus leur dit : Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif." 

 

La Bible est la Parole de Dieu inspirée par le Saint-Esprit, parlant par les prophètes et citant les paroles de Christ (Romains 10/17 : " Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ.") et Hébreux 1 /1-2 : " Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils ; il l'a établi héritier de toutes choses ; par lui il a aussi créé l'univers.".

 

Amen ! Merci Seigneur pour la nourriture que nous procure Ta Parole vivante (c'est à dire qui n'a pas changé depuis l'origine des temps). Elle est la véritable nourriture de notre âme, la seule qui ne soit pas frelatée (définition du dictionnaire : altérée dans sa pureté).

 

 

 


31/10/2014
1 Poster un commentaire