Jesus le Fils de Dieu

Jesus le Fils de Dieu

La connaissance enfle, mais l'amour édifie


La connaissance enfle, l'Amour édifie (1 Corinthiens 8/1)

En 2 Chroniques 25 et en 2 Rois 14/ 1-20, dans la Bible, il nous est relaté l'histoire du roi Amatsia, qui régna sur le royaume de Juda de 782 à 767 av. J.C.

Il nous est écrit, en 2 Chroniques 25/2 que ce roi : ".. fit ce qui est droit aux yeux de l'Éternel, mais avec un cœur qui n'était pas entièrement dévoué."  

En examinant la parole qui est contenue dans 2 Rois 14/ 3-6 toujours au sujet du roi Amatsia nous lisons ceci : " Il (Amatsia) fit ce qui est droit aux yeux de l'Éternel, non pas toutefois comme David, son père (comprendre : son aïeul) ; il agit entièrement comme avait agi Joas, son père. Seulement (comme du temps de son père Joas [2 Rois 12/3]), les hauts lieux ne disparurent point ; le peuple offrait encore des sacrifices et des parfums sur les hauts lieux ¹. Lorsque la royauté fut affermie entre ses mains, il frappa ses serviteurs qui avaient tué le roi, son père. Mais il ne fit pas mourir les fils des meurtriers, selon ce qui est écrit dans le livre de la loi de Moïse, où l'Éternel donne ce commandement : On ne fera point mourir les pères pour les enfants, et l'on ne fera pas mourir les enfants pour les pères mais on fera mourir chacun pour son péché."

 

¹ Pourtant l'Éternel Dieu avait interdit aux enfants d'Israël d'offrir des sacrifices ailleurs qu'aux lieux de culte indiqués par Lui (Deutéronome 12/ 2-5, 13-14).

 

On constate que ce roi, Amatsia, obéissait seulement en partie aux injonctions de Dieu mais il ne suivait pas à fond ce que voulait l'Éternel.

D'ailleurs le fait de célébrer l'Éternel dans d'autres lieux que ceux que le Seigneur avait choisi consistait à adorer Dieu dans des lieux étrangers qui ne lui étaient pas consacrés et cela équivalait à Lui présenter un "feu étranger" qui ne Lui était pas agréable. (Lévitique 10/1).

 

Pourtant aimer Dieu consisterait à pratiquer Sa Parole du mieux qu'on le peut pour l'honorer afin qu'Il soit glorifié : Jean 14/15 : " Si vous m'aimez (dit Jésus), gardez mes commandements." en version Parole Vivante : " (De votre côté,) si réellement vous m'aimez, vous vous appliquerez à suivre mes instructions."

 

La connaissance enfle, mais l'amour édifie, nous est-il indiqué.

 

La connaissance de la Loi (de Dieu) n'implique pas automatiquement appartenir à l'Éternel (Cf. les docteurs de la Loi qui s'opposaient toujours à Jésus dans leur ensemble). Pour comprendre cela il faut se référer notamment à l'Épître aux Romains dans le Nouveau Testament : la Loi, seule, ne nous procure pas systématiquement le Salut mais c'est la foi. En effet que nous affirme Romains 12/13 ? : " Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés." . Et si la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la Parole de Dieu (de Christ) (Romains 10/17), nous n'en sommes pas moins sauvés que par la connaissance de Dieu, par le fait de le connaître : Jean 17/3 : " Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ."

 

Mais que signifie, alors, connaître Dieu ?

C'est l'aimer. Nous l'avons lu plus haut : " Si vous m'aimez, gardez mes commandements" ( Jean 14/15).

 

Et si Jésus, à la suite de la question que lui posait un docteur de la loi, répondit : (Matthieu 22/ 37-40 (version Parole Vivante) : " ..Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée, c'est là le plus grand commandement et le plus important.", il a aussi ajouté : " Mais il y en a un second, qui lui est semblable : tu aimeras ton prochain comme toi-même. Tout ce qu'enseigne la loi et les prophètes se résume dans ces deux commandements."

Nous bénéficions de cet enseignement biblique en 1 Jean 4/7 : (Parole Vivante) : " Mes bien chers amis, aimons-nous les uns les autres, car l'amour vient de Dieu. Celui qui rayonne l'amour est passé par la nouvelle naissance, il est enfant de Dieu et il vit dans une intime communion avec Dieu (c.a.d. il connaît Dieu). Qui n'aime pas, n'a rien compris de Dieu, car Dieu est amour."

 

Alors (1 Jean 4/20 : " Si quelqu'un prétend aimer Dieu tout en détestant son frère, c'est un menteur. Car s'il ne peut pas aimer son frère qui est là sous ses yeux, il ne saurait aimer Dieu qu'il ne voit pas. D'ailleurs, le Christ lui-même nous a donné ce commandement : que celui qui aime Dieu aime aussi son frère."). En effet, n'oublions pas que l'homme a été créé à l'image de Dieu (Genèse 1/27 : " Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.").

 

Et s'il est impossible à  l'homme d'accomplir, d'obéir à toute la Loi de Moïse, il ne peut, alors, être sauvé. Car un seul manquement à l'un des plus petits commandements de la Loi Mosaïque entraîne la désobéissance à la Loi toute entière, ainsi qu'il est écrit en Galates 3/10b : " Maudit est quiconque n'observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique." et en Jacques 2/ 10 : " Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous."  ou encore en version Parole Vivante : " En effet, si quelqu'un observait tous les commandements de la loi sauf un seul, il serait néanmoins un transgresseur de la loi, comme s'il était coupable sur toute la ligne."

 

Et la transgression de la loi entraîne le péché et la mort (Romains 6/23 : " Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.").

 

Aucun homme ou femme, de par sa nature charnelle, ne sera jamais capable d'atteindre le salut par lui-même.  C'est pourquoi Dieu nous a envoyé son fils Jésus qui, Lui, a su observer toute l'exigence de la Loi (qui a été donnée à Moïse), l'accomplir (Matthieu 5/17). C'est pour cela qu'Il est la seule solution pour que nous parvenions à la vie éternelle. Il est la porte (Jean 10/9).

 

1 Corinthiens 8/  1b-3 : " Nous possédons tous la connaissance voulue, dites-vous. C'est entendu, mais cette connaissance rend orgueilleux. L'amour, lui, fait grandir dans la foi (édifie).

Celui qui s'imagine avoir de la connaissance ne connaît pas encore comme on doit connaître. Mais celui qui aime Dieu, celui-là est connu de Dieu." (version Bible Le Semeur).

 

 

 

 

 

  

 

     


27/03/2018
0 Poster un commentaire