Jesus le Fils de Dieu

Jesus le Fils de Dieu

La nouvelle naissance


La nouvelle naissance

Lorsqu'un homme ou une femme donnent leur cœur au Seigneur, qu'ils comprennent et acceptent que le Sauveur est mort pour que leurs péchés soient pardonnés, ils entrent dans ce que l'on appelle "la nouvelle naissance". C'est la nouvelle Alliance, inaugurée par le Fils de Dieu sur terre, Christ.

" Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle création (ou créature). Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles." (2 Corinthiens 5/17, version Louis Segond). En version Parole Vivante : " Si quelqu'un entre en communion vivante avec le Christ, il devient un homme nouveau, il est recréé. L'ancien état est dépassé. Ce qu'il était autrefois a disparu. La nouvelle création a déjà commencé ; voici : tout est devenu nouveau."

 

 

 * L'apôtre veut dire par là qu'il ne voit plus les hommes (ou les femmes) à travers l'ordre créationnel naturel, "selon la chair", c'est-à-dire selon leur naissance biologique : comme Juifs ou non-Juifs, bien-nés ou parias, esclaves ou libres, forts ou faibles. En Christ, la nouvelle création qui effacera toutes ces distinctions, a déjà commencé. Mais bien au delà c'est bien une nouvelle transformation qui commence à s'opérer en chacun ... Il ne s'agit pas d'une modification de la personnalité mais plutôt d'une refonte, d'une restructuration.

 

Sans oublier le verset suivant : 2 Corinthiens 5/18 : vers. P.V. : " Tout cela, du début jusqu'à la fin, est l'œuvre de Dieu. Il nous a réconcilié avec lui-même par le Christ, et il nous a confié le ministère de la réconciliation." (Il s'agit d'un service : Matthieu 28/19 : " Allez faites de toutes les nations des disciples..").

 

Le Chrétien est un voyageur et sera toujours en marche afin d'être plus proche du Seigneur.

Mais, pour débuter, c'est Dieu qui nous appelle. Cela se produit dans le secret des cœurs : c'est une véritable grâce :

Jean 3/ 3-5 : " Jésus lui répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. Nicodème lui dit : Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître ? Jésus lui répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.".

 

L'eau c'est le baptême (par consentement volontaire de celui qui se fait baptiser)Christ se fit baptiser (pour donner l'exemple) vers ses trente ans.

Nul ne vient à Christ si le Père ne l'attire (Jean 6/44 : " Nul ne peut venir à moi si le Père qui m'a envoyé ne l'attire ; et je le ressusciterai au dernier jour."), ensuite Jésus seul peut nous conduire au Père : Jean 14/6 : " Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.".

Faisons confiance en Dieu qui veut nous sauver, car nul ne peut être sauvé s'il ne se repent et n'accepte Christ dans son cœur, et marchons à Sa Lumière.

Nous sommes sous la grâce, c'est-à-dire que Dieu nous ouvre la porte, pour l'instant il en est ainsi.

 

Comment venir à Christ ?

Il n'y a pas, à proprement parler, de recette : la vocation, l'appel de Christ est personnel, particulier à chaque personne. Il y a cependant des normes : il faut avoir une disposition de cœur.

En Jérémie 1/10 il est écrit : " Regarde, je t'établis aujourd'hui sur les nations et sur les royaumes, pour que tu arraches et que tu abattes, pour que tu ruines et que tu détruises, pour que tu bâtisses et que tu plantes.".

Notre cœur, car c'est de notre cœur, de notre âme qu'il s'agit est comme un terrain où il faut laisser Dieu arracher les mauvaises herbes et rendre le terrain arable, cultivable c'est-à-dire propice. Pour cela il faut se repentir de ses péchés, de ses mauvaises actions, vouloir ne plus recommencer.

Cependant considérons le discours de Jésus sur ce point : Luc 8/ 4-8 : " Une grande foule s'étant assemblée, et des gens étant venus de diverses villes auprès de lui, il dit cette parabole :

Un semeur sortit pour semer sa semence. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin : elle fut foulée aux pieds, et les oiseaux du ciel la mangèrent. Une autre partie tomba sur le roc : quand elle fut levée, elle sécha, parce qu'elle n'avait point d'humidité. Une autre partie tomba au milieu des épines : les épines crûrent avec elle, et l'étouffèrent. Une autre partie tomba dans la bonne terre : quand elle fut levée, elle donna du fruit au centuple. Après avoir ainsi parlé, Jésus dit à haute voix : Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.".

Cela signifie que seule la semence, la Parole de Dieu tombée dans une bonne terre, un cœur préparé, donnera du fruit. Il ne s'agira ni de celui ou celle qui ne prête pas attention, ni de celui ou celle qui est insouciant, ou encore "surpréoccuppé" par les soucis de la vie mais de ceux et celles seuls qui auront un cœur bien disposé, un cœur prêt à recueillir ce qui est de Dieu et qui lui donneront la priorité dans leur vie mais qui, cependant : "  Cherchez d'abord le Royaume de Dieu et ce que Dieu demande. Il vous donnera tout le reste en plus." (Matthieu 6/33 version Parole de Vie)

À une époque où les cœurs se durcissent (" Et, parce que l'iniquité se sera accrue, l'amour du plus grand nombre se refroidira." : Paroles de Jésus. Matthieu 24/12), la bonté, l'intégrité, par exemple prédisposent à recevoir favorablement la Parole de Dieu, (à l'inverse la méchanceté, les vices accrus nous éloignent de Dieu). Et puis il y a l'intercession, le service auprès de Dieu de celui qui fait des suppliques pour que les âmes soient sauvées.

Mon ami, mon amie ne ferme pas ta porte à celui qui plaide en ta faveur dans son service devant Dieu.

 

 

 

 

 

 


19/12/2017
0 Poster un commentaire