Jesus le Fils de Dieu

Jesus le Fils de Dieu

Les effets de l'Amour de Dieu


Les effets de l'Amour de Dieu

 

Nous avons évoqué dans une première partie quelques manifestations de l'Amour de Dieu. (voir l'article "L'Amour de Dieu" in http://m-approcher-de-dieu-c-est-mon-bien.blog4ever.com).

Mais, comme nous l'avons déjà écrit, Dieu n'oblige personne, Il nous a laissé le libre choix (Deutéronome 30/15 : " Vois, je mets aujourd'hui devant toi la vie et le bien, la mort et le mal."), non sans nous avoir avertis, cependant, des conséquences de notre choix.

Car s'il y a un élément à retenir de la part du Seigneur, c'est qu'il nous a laissés libres. Libres de choisir, même si nous n'optons pas pour la vie éternelle, même si nous ne voulons pas le suivre.

Dieu nous laisse libres tout au long de notre parcours sur la terre. Il ne "force" personne.

Il ne s'agit pas d'un délaissement négligent. Non, il s'agit du respect qu'Il a de nous. Dieu nous respecte, Il ne veut pas interférer sur notre personnalité, notre "carte de visite", notre "ADN" dirait-on aujourd'hui.

Si Dieu désire nous changer (afin d'obtenir le salut pour nos âmes) il ne détruira pas notre personnalité. Bien au contraire c'est notre personnalité, dépravée par le péché, qui nous détruira. Mais grâce à Lui notre personnalité sera régénérée.

Je me nomme gérard de mon prénom ; je reste le gérard que je suis avec mes qualités et mes aptitudes, mes faiblesses aussi, avec ce que je suis de particulier, ce qui m'a été donné à ma naissance. Le fait d'appartenir à Dieu n'a pas fait de moi un être dépersonnalisé, mais simplement transformé ce qui n'est pas la même chose. Parce qu'avec cette propre personnalité nous allons pouvoir servir Dieu pour Sa Gloire.

Dans la nature il n'y a pas, parmi les milliards et les milliards de feuilles d'arbres une seule qui soit identique, pourtant rien ne ressemble plus à une feuille de chêne qu'une autre feuille de chêne, par exemple, mais cependant elles sont toutes différentes. C'est cela la Gloire de la Création de Dieu.

Dieu veut nous relever, Il désire que nous options ici-bas pour une vie meilleure, non pour être des "robots", mais utiliser notre personnalité pour nous rendre aptes à une vie digne, nous sauver de la mort qui nous attend inéluctablement si nous ne changeons pas.

Il veut, en un mot, que nos vies Le glorifient, se servir de nous.

Il y aura des accidents de parcours parce que nul n'est parfait, mais la différence c'est qu'Il sera là présent prêt à nous relever car nous aurons choisi de Lui appartenir. Nous devenons ainsi les gérants de notre propre vie et non les esclaves d'un ennemi qui ne veut qu'une chose : nous perdre après nous avoir leurrés.

Comment l'Amour de Dieu peut-il nous transformer ainsi ? Essayons de l'évoquer dans ce qui va suivre.

 

 

                                    Les effets de l'Amour de Dieu

 

Dieu, lorsque nous passons de la mort à la vie, c'est à dire lorsque nous devenons Ses enfants d'adoption opère toutes choses nouvelles en nous.

Nous ne sommes plus le même : 2 Corinthiens 5/17 : " Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle création. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles." Très bien exprimé dans la version "Le Semeur" : " Ainsi, celui qui est uni au Christ est une nouvelle créature (ou encore : " Ainsi, celui qui est uni au  Christ appartient à une nouvelle création") : ce qui est ancien a disparu, voici : ce qui est nouveau est déjà là."

 

Dès l'instant où je pénètre "dans le territoire" de Dieu je ne suis plus le même d'après ce que la Bible me dit. Extérieurement je ne le paraît peut-être pas, mais j'ai changé.

C'est un effet de l'Amour de Dieu.

 

Nous sommes lavés par son sang.

En effet 1 Corinthiens 6/ 9-11 nous déclare : " Ne savez-vous pas que ceux qui méprisent les commandements de Dieu et lèsent les droits d'autrui n'entreront point dans le royaume de Dieu ? Ne vous faites pas d'illusions à ce sujet ; il n'y aura point de part dans l'héritage de ce royaume pour les immoraux, les idolâtres, les adultères ou les pervers : débauchés, sensuels, homosexuels, etc. ni pour les voleurs, les avares ou les escrocs, pas plus que pour les ivrognes,  les calomniateurs ou les accapareurs. Voilà bien ce que vous étiez autrefois, du moins, certains d'entre vous. Mais vous avez été lavés et, à présent, vous êtes consacrés à Dieu et vous avez été purifiés, vous avez été acquittés de vos fautes et déclarés justes au nom du Seigneur Jésus-Christ et par l'Esprit de notre Dieu." (version Parole Vivante).

 

Oui, déclarés justes par le sacrifice de notre Seigneur Jésus-Christ. Lavés par son sang :

Jésus est mort par amour pour tous ceux qui voudraient bien le suivre. Il a déclaré à ses disciples : " Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis." (Jean 15/13).

Et Paul écrit (selon la Parole de Dieu) en Romains 5/ 6-11 : version Parole Vivante (A. Kuen) : " En effet, lorsque nous étions encore empêtrés dans nos péchés, incapables de nous aider nous-mêmes, trop faibles pour aimer Dieu ou lui apporter quoi que ce soit de valable, le Christ, au moment fixé par Dieu, est mort pour nous, c'est à dire pour des impies qui ne se souciaient pas de Dieu. Il est déjà extraordinaire que quelqu'un donne sa vie pour un homme de bien. Il peut arriver que, pour un bienfaiteur ou pour une cause juste, un homme accepte de braver la mort. Mais le Christ, lui, est mort pour nous alors que nous vivions encore en conflit avec lui. N'est-ce pas la meilleure preuve que Dieu nous aime ?

À plus forte raison maintenant, puisque nous sommes acquittés par l'effusion de son sang, pouvons-nous être certains d'être aussi soustraits par lui à la colère à venir. Car si, tout en étant ses ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, maintenant que nous sommes ses amis et qu'il vit en nous, trouverons-nous par sa vie un salut complet. Je dirai même plus : nous pouvons dès à présent nous réjouir dans une vie de communion avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ qui nous a réconciliés avec lui."

C'est là le plus grand et le meilleur, c'est l'effet de l'Amour de Dieu.

 

Dieu meurt pour nous.

" Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui." (Jean 3/ 16-17)

 

Dieu a envoyé son Fils unique mourir pour nous. Christ est maintenant ressuscité, assis à la droite de Dieu, et il intercède pour nous  c'est cela l'Amour de Dieu.

 " C'est aussi pour cela qu'il peut sauver parfaitement ceux qui s'approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur." (Hébreux 7/25) (..."auprès de Dieu" rajoute la version "Le Semeur").

 

S'il nous arrive de défaillir nous avons un défenseur, un avocat : Jésus-Christ, le juste : 1 Jean 2/ 1-2 : Version Bible en Français Courant : " Mes enfants (écrit Jean l'Apôtre), je vous écris ceci afin que vous ne commettiez pas de péché. Mais si quelqu'un en commet, nous avons un avocat auprès du Père : Jésus-Christ, le juste. Car Jésus-Christ s'est offert en sacrifice pour le pardon de nos péchés, et non seulement des nôtres, mais aussi de ceux du monde entier.".

 

Les péchés du monde entier.

Au yeux de Dieu il n'y a acception de personne, il n' y a pas de favoritisme : Deutéronome 10/17 : " Car l'Éternel, votre Dieu, est le Dieu des dieux, le Seigneur des seigneurs, le Dieu grand, fort et terrible, qui ne fait point de favoritisme et qui ne reçoit point de présent,".. et Dieu n'a pas changé (Hébreux 13/8).

Cette expression est à prendre aussi dans l'autre sens, à savoir que nul n'est trop pécheur, "trop sale" aux yeux de Dieu pour ne pas être sauvé. C'est cela l'Amour de Dieu.

 

Il ne regarde pas à ton état de péché pour ne pas t'accepter. Quoique tu aies fait viens à Lui car l'Amour qu'Il a pour toi est inconditionnel de ce que tu auras pu faire.

Il n'y a qu'un seul péché qui conduise inévitablement à la mort : c'est celui qui consiste à ne pas croire en Lui (si tu persistes), à le rejeter.

Matthieu 12/ 22-25a, 30-32 : " On lui amena aussi, à la même époque, un homme qui était sous l'emprise d'un mauvais esprit qui le rendait aveugle et muet. Jésus le guérit, et l'homme put de nouveau parler et voir.

La foule, bouleversée, disait dans un transport d'admiration :

-- Cet homme ne serait-il pas le Fils de David (le Messie promis) ?

Quand les pharisiens apprirent ce qu'on disait de lui, ils déclarèrent :

-- Si cet homme chasse les démons, c'est parce qu'il a partie liée avec Béelzébul, le chef des démons.

Mais Jésus, pénétrant leurs pensées, leur dit :

 

(...)  

 

-- Celui qui n'est pas pour moi est contre moi et celui qui ne se joint pas à moi pour rassembler, disperse. C'est pourquoi je vous avertis : n'importe quel péché, n'importe quelle injure faite à Dieu pourra être pardonné aux hommes, mais si quelqu'un fait injure au Saint-Esprit, cela ne lui sera pas pardonné. Si quelqu'un contredit le Fils de l'homme, il recevra le pardon, mais si quelqu'un contredit (la conviction intérieure que lui donne) l'Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné, ni dans la vie présente ni dans le monde à venir." 

 

(Il ne s'agit pas d'une menace, mais d'une terrible  constatation. Si tu l'acceptes Il viendra chez toi : Jean 14/23 : " Jésus lui répondit : Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera ; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui.").

 

Si nous agissons dans l'ignorance et que nous rejetions Jésus, une chance d'être sauvés demeure jusqu'au terme de notre vie (après il sera trop tard), quoique nous risquions l'endurcissement de notre entendement. Mais ces hommes, les pharisiens, semblaient très bien savoir qui était Jésus,  et, de plus, ils avaient, sous leurs yeux, des preuves manifestes de Sa Divinité, mais, malgré tout, bien qu'ils prétendissent connaître les Écritures, ils persistaient à le rejeter et à Lui vouloir du mal. C'est pourquoi Jésus prononça ces paroles à leur encontre.

 

Jean 9/ 40-41 : " Des pharisiens qui se trouvaient près de lui entendent ces paroles et lui demandent :

-- Serions-nous, par hasard, nous aussi, des aveugles ?

-- Si vous étiez vraiment des aveugles, leur dit Jésus, vous ne seriez pas coupables. Mais précisément parce que vous prétendez y voir clair, votre culpabilité reste entière." (Par. Vivante)

Jésus explique à ces pharisiens, qui prétendaient connaître et pratiquer les Écritures et qui, cependant, le rejetaient au nom de la Loi mosaïque, alors que Lui était venu l'accomplir (Matthieu 5/17), qu'ils étaient rendus coupables par leur cœur endurci et rendus aveugles par leur prétendue connaissance.

 

Ainsi celui qui n'acceptera pas le Fils de Dieu, alors que ce dernier est venu à lui sera condamné : Marc 16/ 15-16 : " Puis il (Jésus) leur dit (aux disciples) : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné."

 

Cependant la main du Seigneur reste tendue jusqu'à la fin.

 

À la fin de la vie de celui qui n'aura pas cru, il sera trop tard. On ne se rachète pas dans l'au-delà.

C'est pourquoi l'Amour de Dieu t'invite à saisir Sa main. Viens à Jésus maintenant, tel que tu es et il fera de toi un homme nouveau, propre à toute bonne œuvre pour le glorifier maintenant et dans la vie éternelle.

 

Onésime    

 

 

 

   

 

 

 



 


03/01/2016
2 Poster un commentaire