Jesus le Fils de Dieu

Jesus le Fils de Dieu

Offrez vos corps (Romains 12/1)


Offrez vos corps (Romains 12/1)

" Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable." (Romains 12/1)

 

Lorsque nous choisissons d'accepter le salut divin obtenu par grâce, nous ne nous appartenons plus à nous-mêmes : 1 Corinthiens 6/19 : " Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ?" (Segond version "Nouvelle Édition de Genève 1979").

À la vérité ces deux textes se rejoignent. Ils sont là pour faire ressortir que Dieu nous a choisis pour que nous lui consacrions nos vies. En effet, dès lors que nous acceptons Jésus dans notre vie, nous ne pouvons plus suivre ce que recherchait notre ancienne vie auparavant.

 

Et entrer dans le plan de salut de Dieu c'est appartenir à la famille de Dieu :

Marc 3/ 31-35 : " Survinrent sa mère et ses frères, qui, se tenant dehors, l'envoyèrent appeler. La foule était assise autour de lui, et on lui dit :  Voici, ta mère et tes frères sont dehors et te demandent. Et il répondit : Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? Puis, jetant les regards sur ceux qui étaient assis tout autour de lui : Voici, dit-il, ma mère et mes frères. Car, quiconque fait la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, ma sœur, et ma mère."

Ce n'est pas qu'il faille rejeter sa famille (1 Timothée 5/8 : " Si quelqu'un n'a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu'un infidèle." ; en version Parole de Vie : " Si quelqu'un ne s'occupe pas de sa famille, surtout de ses parents les plus proches, il a rejeté la foi, il est plus mauvais qu'un incroyant."), mais Dieu doit passer avant : Luc 14/26 : (Parole de Vie) " Celui qui vient à moi (dit le Seigneur) doit m'aimer plus que son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses sœurs et même plus que sa vie. Sinon cette personne ne peut pas être mon disciple.".

C'est que l'Esprit passe avant la chair, les liens charnels (chair = ici : famille, amitié, toutes choses de la vie courante).

 

Certains, au cours des siècles, ont fait le choix de se consacrer uniquement à Dieu (moines, ermites etc.). Ce n'est pas ce que Dieu demande : Jean 17/15 : " (Christ s'adresse, en priant, à Son Père dans les cieux) Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du malin.". Ce qui comporte une nuance : il ne s'agit pas d'abandonner tout au monde, nous sommes participants de la vie active, chacun à sa manière, mais il ne s'agit pas de se livrer, de vivre, d'être attiré, de "consommer" le mal.

 

Par le fait de notre conscience d'appartenir à Christ, à la suite de notre baptême, nous sommes lavés, purifiés par le sang de Christ qui a coulé pour nous à la Croix, nous avons revêtu Sa nature, il y a identification à Sa Personne et Dieu nous voit à travers Son Fils, de cela découle la consécration (cf. Galates 2/20).

Pour commencer il ne faut pas livrer sa vie au péché, car Dieu "ne nous suivra pas" dans ce domaine.

Nous péchons tous, c'est vrai, comme le dit la Parole : 1 Jean 1/8 : " Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous.", Christ nous pardonne et nous purifie de toute iniquité : 1 Jean 1/9 : " Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.", car : 1 Jean 5/18 ( version Parole Vivante) : " Nous savons, du reste, qu'aucun enfant de Dieu, né de nouveau*, ne vit dans le péché. Le Fils de Dieu l'a pris en charge et il le garde. Aussi le diable n'a-t-il aucune prise sur lui.".

 

* c'est à dire : Qui appartient à Dieu : cf. Jean 1/ 12-13 (version Le Semeur) " Certains pourtant l'ont accueilli ; ils ont cru en lui. A tous ceux-là il a accordé le privilège de devenir enfants de Dieu. Ce n'est pas par une naissance naturelle, ni sous l'impulsion d'un désir, ou encore par la volonté d'un homme qu'ils le sont devenus ; mais c'est de Dieu qu'ils sont nés."

 

 

Mais si, sachant qu'il ne faut pas commettre tel acte car c'est pécher, nous continuons à le faire volontairement, alors, dans ce cas, nous n'offrons plus nos corps comme un sacrifice agréable à Dieu. 

Tant que nous serons sur la terre nous pécherons, mais une transgression volontaire, librement consentie, nous éloignera de Dieu (Jean 14/21 : " Celui qui a mes commandements et qui les garde, c'est celui qui m'aime ; et celui qui m'aime sera aimé de mon Père, je l'aimerai, et je me ferai connaître à lui.").

 

Car nous sommes appelés à vivre dans la sainteté :

-- 1 Pierre 2/ 4-6 : " Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu ; et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d'offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ."

--  Hébreux 12/14 : " Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur."

 

Et aimer Dieu c'est Lui obéir :

--  1 Jean 5/ 3-4 : " Car l'amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles, car tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde ; et la victoire qui triomphe du monde, c'est notre foi."

--  Jean 14/21 : " Celui qui a mes commandements et qui les garde, c'est celui qui m'aime ; et celui qui m'aime sera aimé de mon Père, je l'aimerai, et je me ferai connaître à lui."

 

Dans ce domaine le Saint-Esprit, encore une fois, nous est d'un grand secours : Il nous montre le chemin (qui est Jésus). En effet de même que Jésus guidait ses disciples lorsqu'il était sur terre, le Saint-Esprit, envoyé par le Seigneur, est notre aide, notre guide il nous fait connaître la voie du Père :

Jean 14/ 15-18 : Si vous m'aimez, gardez mes commandements. Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous, l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous."

Et il nous accompagnera jusqu'à la fin, car son but, c'est de nous amener à vivre avec Dieu : Apocalypse 22/17 : " Et l'Esprit et l'épouse disent : Viens. Et que celui qui entend dise : Viens. Et que celui qui a soif vienne ; que celui qui veut prenne de l'eau de la vie, gratuitement." ¹

 

¹ L'action de l'Esprit se manifeste principalement au sein de l'Église pour le croyant par des exhortations, des prédications, des prophéties, des miracles etc..

 

 

 


14/04/2018
0 Poster un commentaire