Jesus le Fils de Dieu

Jesus le Fils de Dieu

La beauté de Dieu

En Psaumes 45 v.3 il est écrit :

" Tu es le plus beau des fils de l'homme,

La grâce est répandue sur tes lèvres ;

C'est pourquoi Dieu t'a béni pour toujours." (Ps.45/3).

 

Bien qu'il semble impossible d'assimiler Dieu (ici, en l'occurrence, le Fils de Dieu : Jésus) à un homme, la projection de cette affirmation se situe bien au delà de la personne du roi David, auquel il est fait allusion dans ce Psaume. Nous pouvons vérifier cela, plus loin, en lisant le verset 7 du même Psaume 45 :

(" Ton trône, ô Dieu, est à toujours ;

Le sceptre de ton règne est un sceptre d'équité." ) ==> (Allusion, notamment, au futur royaume Messianique, lors du retour de Jésus-Christ).

On l'aura compris ce Psaume 45 fait référence à la lignée de David dont Jésus est issu par Marie, sa mère. C'est à dire qu'il s'agit de Jésus, d'ailleurs aussi appelé Fils de David dans l'Évangile selon Marc en 10/47 : " Il (l'aveugle Bartimée) entendit que c'était Jésus de Nazareth, et il se mit à crier : Fils de David, Jésus, aie pitié de moi !".

 

Or Jésus est beau.

 

Cependant pour sa première venue sur terre (il y a maintenant 2000 ans) son aspect physique n'a pas été dépeint comme tel si nous nous référons à la prophétie du prophète Ésaïe (ou Isaïe) écrite au cours du 8ème siècle avant JC, soit il y a, maintenant, 2700 ans environ et dont le chapitre 53 prédit si bien la venue du Fils de Dieu sur terre.

 

Livre du prophète Ésaïe 53/ 1-5 :

"Qui a cru à ce qui nous était annoncé ?

 Qui a reconnu le bras de l'Éternel ?

 Il s'est élevé devant lui comme une faible plante,

 Comme un rejeton qui sort d'une terre desséchée ;

 Il n'avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards,

 Et son aspect n'avait rien pour nous plaire.

 Méprisé et abandonné des hommes,

 Homme de douleur et habitué à la souffrance,

 Semblable à celui dont on détourne le visage,

 Nous l'avons dédaigné, nous n'avons fait de lui aucun cas.

 Cependant ce sont nos souffrances qu'il a portées,

 C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé ;

 Et nous l'avons considéré comme puni,

 Frappé de Dieu, et humilié.

 Mais il était blessé pour nos péchés,

 Brisé pour nos iniquités ;

 Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui,

 Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris."

Pas de doute ce passage, comme le précédent, nous parle de Christ, le Seigneur. Et, bien que le texte ait été écrit au passé composé, il a annoncé un évènement futur, postérieur de 8 siècles. (Cela s'appelle, en "jargon" biblique, le passé prophétique).

 

La beauté de Dieu se révèle comme un miroir dans sa création.

Genèse 1/26 : " Puis Dieu dit : Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre (notamment, donc, sur les insectes aussi)."

Lettre de Paul aux Romains ch. 1/ v.20a : " En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'œil nu, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. (ou : "quand on considère ses œuvres")."

 

Rappelons que Jésus est fils de la femme, mais non de la semence de l'homme, il est la postérité de la femme. En effet il a été conçu dans le sein d'une vierge.

Évangile selon Matthieu ch.1 / v.18-21 : " Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus-Christ. Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte, par la vertu du Saint-Esprit, avant qu'ils aient habité ensemble. Joseph, son époux (comprendre : "son fiancé" ), qui était un homme de bien et qui ne voulait pas la diffamer (elle risquait la lapidation), se proposa de rompre secrètement avec elle. Comme il y pensait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe, et dit : Joseph, fils de David (Marie aussi était de la lignée de David), ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme (ou : "pour femme, Marie" ), car l'enfant qu'elle a conçu vient du Saint-Esprit ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus ( = "Sauveur" ; c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés."

et nous pouvons lire plus loin (au verset 25) : " Mais il ne la connut point jusqu'à ce qu'elle ait enfanté un fils, auquel il donna le nom de Jésus."

 

Cela pour que la Parole prononcée par Dieu Lui-même à l'encontre du serpent ancien (Satan) s'accomplisse :

Genèse 3/15 : " Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle-ci t'écrasera la tête et tu lui blesseras le talon."

C'est ce qu'il s'est produit à la Croix du Calvaire, Jésus concluant sa Victoire par sa résurrection



14/04/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres