Jesus le Fils de Dieu

Jesus le Fils de Dieu

La lettre à l'Église de Sardes 4/4

images.jpg  Les sept Églises de l'Apocalypse

leur caractère, leurs manquements

 

 

                                                                         La lettre à l'Église de Sardes   (4/4)

 

 

 

Apocalypse 3/4 : " Cependant, tu as à Sardes quelques hommes qui n'ont pas souillé leurs vêtements ; ils marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu'ils en sont dignes."

 

 " Souillé leurs vêtements " : Souillé signifie ici "taché" ou "pollué". Les vêtements  évoquent le caractère ; certains de ces croyants avaient encore un comportement digne de saints ¹.(Note John MacArthur).

Il est possible de ne pas souiller ses vêtements si on triomphe dans les luttes et les épreuves. Au contraire, ceux qui se souillent sont ceux qui acceptent une déviation, une altération, une compromission dans la Parole de Dieu car la souillure commence par l'esprit (R. Menpiot).

 

¹ saints ou sanctifiés = séparés, mis à part. Un saint, dans le sens biblique, désigne tout vrai chrétien qui a été justifié par la foi dans le sang de Jésus (Romains 3/28 ; 5/9). Séparés, c'est à dire séparés du monde (non le monachisme) mais à part du monde, tout en vivant dans le monde, et cependant préservés du malin (Jean 17/15) ; consacrés à Dieu mais non pas ceux qui ne pèchent jamais, ni jamais plus (1 Jean 1/8 : " Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous." Traduction "le Semeur" : " Si nous prétendons n'être coupables d'aucun péché, nous vivons dans l'illusion, et la vérité n'habite pas en nous."). 

 

" Vêtements blancs " : C'est la couleur du vêtement des rachetés, symbole de sainteté et de pureté. Les vêtements blancs sont réservés à Christ, aux saints anges et à l'Église glorifiée (Apoc. 19/8). (John MacArthur).

 

" Être saint signifie progresser dans la conformité à l'image de Christ. La sanctification se fait à travers l'œuvre rédemptrice de Christ et l'œuvre de l'Esprit qui demeure en nous. Elle commence avec la régénération, c'est à dire la nouvelle naissance (Jean 3/ 3-7), et sera complète lors de l'apparition de Christ (Romains 8/ 14-25, 29-30)". (Ce dernier paragraphe est emprunté au "Petit dictionnaire Biblique de Merrill C.Tennay - rédacteur en chef - Éditions Vida).

 

Apocalypse 3/5 a : " Celui qui vaincra sera ainsi revêtu de vêtements blancs ; je n'effacerai point son nom du livre de vie.."



 

" Revêtus de vêtements blancs " : Pour un chrétien on ne peut être "revêtu de vêtements blancs" qu'en étant "lavé dans le sang de l'Agneau". (Apoc. 7/14b : " ... ils ont lavés leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l'Agneau." = "Allusion au sacrifice expiatoire de Christ" (Note John MacArthur).

Romains 5/9 : " A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère." ²

 

Ceux qui ont vaincu sont demeurés en Christ, revêtus de vêtements blanchis dans le sang de l'Agneau, ces justes marcheront avec le Seigneur, leur nom étant inscrit dans le livre de Vie.

 

² La "colère à venir", quand le Seigneur reviendra.

 

" Le livre de vie " : Notes de Monsieur S. Bigras (http://eglise.toisuismoi.ca) : le livre de vie est le registre de ceux qui marchent dans la foi en Jésus-Christ, ils ont reçu la vie éternelle, car ils ont connu le seul vrai Dieu (Jean 17/3 : " Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ."). Jésus leur donne l'assurance que leur nom ne sera jamais effacé du livre de vie."

 

Apocalypse 3/ 5 b : " .. et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges."

 

Le mot grec pour "confesserai" est "homologeo" qui signifie : " acte juridique pour contrôle de conformité ". Cela veut dire que le Seigneur Jésus approuvera le nom de ceux qui seront sauvés devant son Père.

 

 

Conclusion

 

Dans ces trois dernières études, portant sur les Églises de Pergame, de Thyatire et de Sardes, nous pouvons observer l'enchaînement suivant :

À Pergame le vrai danger était encore hors de l'Église : les Nicolaïtes, qui désiraient y faire école, attiraient certains croyants par le moyen de leur fausse doctrine qui débouchait sur la pratique du libertinage à l'extérieur, dans les temples aux idoles de la cité.

Mais à Thyatire, le monde est entré dans l'Église, par le moyen d'une fausse prophétesse qui voulait se rendre maîtresse de l'enseignement, en profitant de la faiblesse des dirigeants qui la toléraient dans son sein. Ainsi, de la tentation, on en était passé aux faux enseignements prodigués dans l'Église ! 

Il s'agit donc de l'enchaînement logique issu du péché qui conduit à la corruption, elle-même permettant au diable d'attaquer notre âme, au point de détruire l'œuvre qu'avait commencé le Saint-Esprit en nous, amenant alors à l'éloignement du Seigneur. Éloignement qui ne manquerait pas de provoquer notre perte.

Pour un chrétien, si on peut appeler ainsi une personne qui marcherait dans ces voies, le résultat est facile à imaginer : ce ne peut être que la mort. La mort spirituelle qui, si elle n'est pas jugulée, s'emparera de ce croyant. De fait, à l'examen, c'est ce qui risquait de se produire à Sardes pour la majeure partie de ses membres, comme nous venons de le voir.

Ici doit s'arrêter notre réflexion car, bien entendu, il ne s'agit pas de comparer chacune de ces Églises avec la marche d'un croyant. Mais, si nous transposons cette évolution à ces Églises, il est permis de constater une régression. Bien souvent les mouvements ont régressé sous la poussée de l'empreinte humaine. Nous en voulons pour preuve l'histoire de l'Église au cours des siècles.

Cependant trois faits ne nous permettent pas de pousser plus avant cette réflexion qui s'avérerait alors bien fantaisiste. D'abord il s'agit de trois assemblées ayant existé, distinctes, différentes, et séparées les unes des autres ; et même éloignées géographiquement. Ensuite il semble que le Seigneur s'adresse à chacune d'elles, par le moyen de Son Apôtre, durant la même période de temps. Ce qui exclut l'idée d'une déchéance progressive. Enfin il intervient pour combattre le péché en suscitant des vainqueurs dans chacune d'elles. Il relève donc Ses Églises à chaque fois, du moins une partie de leur membres.

 

 

 

 

 



20/06/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres