Jesus le Fils de Dieu

Jesus le Fils de Dieu

la lettre à l'Église de Thyatire 3/4

images.jpg Les sept Églises de l'Apocalypse

Leur caractère, leurs manquements.

 

 

                                                           La lettre à l'Église de Thyatire  (3/4) 

 

Apocalypse 2/24 : " A vous, à tous les autres de Thyatire, qui ne reçoivent pas cette doctrine, et qui n'ont pas connu les profondeurs de Satan, comme ils les appellent, je vous dis : Je ne mets pas sur vous d'autre fardeau ;"

 

Il s'était, sans nul doute, produit une division dans l'Église de Thyatire entre les Chrétiens qui demeuraient fidèles aux enseignements de Christ, d'une part, et les disciples et pratiquants de la doctrine enseignée par la femme Jézabel, d'autre part.

 

"Les profondeurs de Satan, comme ils les appellent"..

À l'époque sévissait un courant de pensée qui devint vite une hérésie : le gnosticisme. Pour ces gens-là, les gnostiques, on ne pouvait être sauvé que par la connaissance. Aussi ils spéculaient sur les "profondeurs de Dieu" et n'accordaient  au corps aucune importance, ce qui leur permettait, estimaient-ils, de se livrer, notamment, aux débordements de la chair pour certains et, pour d'autres, à une ascèse rigoureuse. Dans les Écritures, les apôtres Paul (Colossiens 2) et Jean (dans ses Épîtres) ont combattu ce gnosticisme naissant, ainsi que Pierre et Jude.

Pour les membres restés fidèles de l'Église de Thyatire ces gens sondaient plutôt les "profondeurs de Satan" que celles de Dieu.¹

 

¹ Au sujet du gnosticisme voir aussi, notamment, la "Lettre à l'Église de Pergame" partie 3/4.

 

24b : " Je ne mets pas sur vous d'autre fardeau."

"O profondeur de la richesse, de la sagesse, et de la science de Dieu !".. (Romains 11/33a), Dieu nous connaît tous et chacun en particulier. Il connaît nos limites et sait de quoi nous sommes faits (Ps. 103/14). Il ne nous chargera jamais d'un fardeau que nous ne pouvons pas porter.

 

Apoc. 2/25 : .." seulement, ce que vous avez, retenez-le jusqu'à ce que je vienne."

Jésus, mort et ressuscité pour nous donner la Vie, n'a cessé de proclamer Son Retour.

 

Exemples :

 

Dans les Évangiles :   

 

Marc 13/29 : " De même, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le Fils de l'homme est proche, à la porte."

Matthieu 24/42 : " Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra."

Luc 21/27 : " Alors on verra le Fils de l'homme venant sur une nuée avec puissance et une grande gloire."

Jean 14/ 2-3 : " Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi."

 

Le retour du Seigneur a été annoncé aussi par les anges

Actes 1/ 10-11 : " Et comme ils (les disciples) avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu'il s'en allait, voici, deux hommes vêtus de blanc leur apparurent, et dirent : Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l'avez vu allant au ciel."

 

 

Ainsi que par les apôtres :

3 Exemples :

 

Paul :

1 Thessaloniciens 4/ 16-17 : " Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur."

 

Jean :

1 Jean 2/28 : " Et maintenant, petits enfants, demeurez en lui, afin que, lorsqu'il paraîtra, nous ayons de l'assurance, et qu'à son avènement nous n'ayons pas la honte d'être éloignés de lui."

 

Pierre :

1 Pierre 1/13 : " C'est pourquoi, ceignez les reins de votre entendement (tenez-vous prêts), soyez sobres, et ayez une entière espérance dans la grâce qui vous sera apportée, lorsque Jésus-Christ apparaîtra."

 

 

Les promesses :

Apocalypse 2/26 : " A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu'à la fin mes œuvres, je donnerai autorité sur les nations."

Apoc.2/27 : " Il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d'argile, ainsi que moi-même j'en ai reçu le pouvoir de mon Père."

 

La majorité des commentateurs s'accordent à penser qu'il est fait ici référence au règne des rachetés pendant le millénium.

Rappelons que le millénium est cette période de paix de mille ans durant  laquelle Christ devrait régner avec les croyants qui ont été enlevés lors de son retour.

Cette vue doctrinale, largement adoptée dans les milieux chrétiens évangéliques, et fille de la doctrine enseignée dans l'Église primitive se nomme le prémillénarisme. Elle est fondée sur une interprétation littérale des prophéties bibliques.

Selon le prémillénarisme, Jésus-Christ viendra chercher son Église, qui sera enlevée dans les airs à sa rencontre, à la fin de l'époque chrétienne actuelle(1 Thessaloniciens 4/ 13-18 : voir plus haut). Dans la pensée de la majorité des prémillénaristes la "Grande Tribulation" (Matthieu 24/21 ; Marc 13/ 24-26 ; Luc 21/ 25-28 ; Daniel 12/1) fera suite à cet enlèvement. Puis le Christ reviendra sur la terre (Zacharie 14/ 3-4) et il établira son royaume pendant mille ans (Millénium) (Apocalypse 20/4).

Durant cette période du millénium les rachetés règneront avec Christ (Apocalypse 20/ 4-6) sur les nations, c'est à dire la partie du monde non rachetée (Daniel 7/27 : " Le règne, la domination, et la grandeur de tous les royaumes qui sont sous les cieux, seront donnés au peuple des saints du Très-Haut. Son règne est un règne éternel, et tous les dominateurs le serviront et lui obéiront.") (voir aussi Ésaïe 53/12, Apocalypse 21/24, ainsi que la parabole des "mines" dans Luc 19/ 17, 19).

 

Note (à titre d'information) : On distingue, à côté de cette doctrine,  deux courants d'opinion principalement : Le Postmillénarisme et l'Amillénarisme.

 

D'après la doctrine du postmillénarisme, à laquelle D. Whitby (1638-1726) a donné une forme théologique, les mille ans de paix et de justice devraient précéder le retour de Jésus-Christ. Whitby pense que les chrétiens au service de l'Évangile agissent dès maintenant dans le sens d'une correction du bien et du mal sous toutes ses formes et que Jésus viendra lorsqu'ils auront pleinement instauré son règne spirituel ... Un postmillénariste plus moderne affirme : " Les principes chrétiens deviendront la règle plutôt que l'exception, de sorte que le Christ reviendra dans un monde vraiment christianisé." 

Très franchement à l'examen des circonstances contemporaines, plusieurs réflexions s'imposent. Le monde, depuis 2000 ans, a-t-il évolué vers un avenir plus christianisé ? Si, du moins, une partie de la population mondiale pourrait, de par sa précarité, être plus attentive à l'Évangile, combien sont-ils tournés vers d'autres religions ? Et si l'évangélisation demeure croissante et pleine d'envergure dans le monde, qu'en est-il des persécutions commises par certains tenants de religions étrangères voire chrétiennes, de plus en plus radicalisés et aussi par certains gouvernements totalitaires ?

Ainsi, actuellement, cette théorie est en train de tomber dans le discrédit. De plus elle a involontairement donné naissance à l'Évangile social, résultat des efforts humains, et qui vient à contre-courant du fondement de l'Évangile de Jésus-Christ tel qu'il fut légué par les apôtres et transmis par les Pères de l'Église primitive.

 

En ce qui concerne l'amillénarisme, doctrine développée à partir de la théologie catholique, selon laquelle l'Église est le royaume de Dieu sur la terre, nous la devons principalement à Saint-Augustin pour qui le millénium était devenu une réalité spirituelle qui s'accomplissait dans l'Église. "La première résurrection était la nouvelle naissance du chrétien (Jean 5/ 24-25) et le millénium devait correspondre à la durée de l'Église, espace de temps compris entre les deux venues de Christ". Cependant pour Saint Augustin la réalité des mille ans était littérale, mais pour les amillénaristes modernes cette durée de mille ans est considérée comme un nombre symbolique parfait qui indique la période s'écoulant entre les deux venues de Christ.  *

 

* Ces développements qui font suite aux versets 26 et 27 cités plus haut, sont très largement inspirés du livre de Charles Ryrie et Homer Payne "Le Millénium image ou réalité" (La Maison de la Bible, Genève, 1982).

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 



04/12/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres