Jesus le Fils de Dieu

Jesus le Fils de Dieu

La lettre à l'Église d'Éphèse 1ère partie

images.jpg   Les sept Églises de l'Apocalypse

Leur caractère  leurs manquements.

 

La Lettre à l'Église d'Éphèse.

 

1ère Partie

 

Apocalypse 2. 1-7 : " Écris à l'ange de l'Église d'Éphèse : Voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, celui qui marche au milieu des sept chandeliers d'or : 2 Je connais tes œuvres, ton travail, et ta persévérance. Je sais que tu ne peux supporter les méchants ; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs ; 3 que tu as de la persévérance, que tu as souffert à cause de mon nom, et que tu ne t'es point lassé. 4 Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu as abandonné ton premier amour. 5 Souviens-toi donc d'où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres ; sinon, je viendrai à toi, et j'ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes. 6 Tu as pourtant ceci, c'est que tu hais les œuvres des Nicolaïtes, œuvres que je hais aussi.

7 Que celui qui as des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises : A celui qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu."

 

Éphèse  :

La ville d'Éphèse, située dans les terres, à 5 km environ de la mer Égée, fut fondée vers 1000 av. JC. Éphèse (qui signifie "désirable") doit sa prospérité à son commerce et son industrie, surtout l'orfèvrerie, notamment dans les arts relatifs à la religion païenne, comme les statuettes, amulettes etc. (Cf. Actes 19. 23-40)

L'embouchure du fleuve Caystre en facilitait l'accès et faisait de cette ville le plus grand port de l'Asie  Mineure. Mais, déjà à l'époque de l'apôtre Paul (milieu du 1er siècle), le port d'Éphèse s'ensablait considérablement, ce qui provoqua le déclin commercial de la ville, les navires accostant plutôt, alors, à Smyrne, sa voisine.

Éphèse se trouvait au carrefour de quatre grandes voies commerciales, raison pour laquelle on la considérait comme la porte d'entrée de l'Asie. D'un point de vue religieux, Éphèse était le centre du culte d'Artémis (pour les Grecs) ou Diane (pour les Romains)¹ dont le temple était l'une des sept merveilles du monde antique². Paul y exerça son ministère pendant trois ans (Actes 20.31) et rencontra plus tard les anciens de cette Église alors qu'il était en route pour Jérusalem (Act. 20. 17-38).

Timothée, Tychique (³) et l'apôtre Jean exercèrent eux aussi un ministère dans  cette Église. Jean se trouvait à Éphèse lors de son arrestation par Domitien* (pour témoignage subversif, l'Évangile), et il fut exilé à 80 km environ, dans l'île de Pátmos (ou Pathmos) -- qui signifie "mort" -- et d'où il écrivit le Livre de l'Apocalypse sous la dictée du Seigneur Jésus-Christ Lui-même (an 96 ?). L'apôtre sera finalement relâché et finira ses jours vers l'an 100 à Éphèse (d'après la tradition).

 

Notes :

¹ Diane : déesse de la nature sauvage et de la chasse, et de la fécondité (dans ses origines).

² Actes 19. 23-40

³ 1 Timothée 1.3 ; 2 Timothée 4.12

* Domitien : Empereur de Rome de 81 à 96.

 

 

Apocalypse 2.1 : "Écris à l'ange de l'Église d'Éphèse :.."

 

Pour ce qui concerne l'introduction des lettres aux sept Églises qui débutent chaque fois par ce terme : " Écris à l'ange de l'Église de.." il convient de s'arrêter un instant sur la signification du mot "ange".

A vrai dire nous ne pouvons affirmer quelle est la signification exacte du terme employé. A ce sujet les opinions des différents commentateurs divergent.

 

Aussi nous nous efforcerons d'en retenir au moins trois :

 

-- L'ange signifierait le Pasteur (ou Berger) de l'Église, celui qui a en charge l'Église, le ou les responsables ou encore l'Ancien (ou les Anciens : 1 Timothée 5.17 ; Tite 1.5). Encore que le terme Ancien (ou Surveillant), ou encore évêqueª englobe plus généralement un poste de responsabilité qui dépasse le cadre de l'Enseignement. Donc, plus généralement, l'ange serait le Pasteur. Cette interprétation séduisante, puisque la plus humaine, trouve cependant sa controverse sur un point que relève Monsieur R. Menpiot, Pasteur enseignant .

En effet si on applique la règle (reconnue) dite de "l'unité d'un Livre" (en ce  qui concerne les 66 Livres de la Bible admis dans le canon des Écritures), on peut constater que, pour le Livre de l'Apocalypse, le mot "ange" désigne exclusivement les "messagers célestes" , soit : les anges de Dieu (Psaumes 104.4 ; Apocalypse 7.1 ; 8. 2,3,6 : 9.1 ; 10.1 etc. et notamment Apocalypse 22/16). Par conséquent cela contredirait nettement la première hypothèse selon laquelle les "anges" seraient les Pasteurs de chaque Église.

 

ª évêque : dans son sens primitif (Cf. Précis d'histoire de l'Église de Mr. J.-M. Nicole : Les Pères Apostoliques, pages 20-22. Editions Institut Biblique de Nogent 1972).

 

• Cf. Lettres de Jésus aux Églises. Editions Nathanaël

 

Il reste alors deux autres principales versions :

 

-- Les Anges seraient des êtres célestes, serviteurs de Dieu, qui veilleraient sur chacune des sept Églises, des "anges gardiens" en quelque sorte. Mais alors pourquoi Jean aurait-il recueilli ces écrits, puisque, à ce moment-là, le Seigneur aurait très bien pu adresser ses recommandations à chacune des Assemblées directement par "ses envoyés célestes" ?  Il est vrai, cependant, que la richesse de ces lettres n'aurait pu nous parvenir. Jean n'aurait alors été que le dépositaire d'un double, ce qui s'accorde assez mal avec l'introduction du Livre de l'Apocalypse (Cf. notamment Apocalypse 1. 10-11).

 

-- Dans Philippiens 4.18 on voit un envoyé d'une Église, en l'occurrence Epaphrodite, apporter des biens en provenance de l'Église de Philippes à l'apôtre Paul. Dans Colossiens 1.7 Epaphras, un collaborateur de Paul, a été envoyé par ce dernier pour apporter des instructions aux fidèles de l'Église de Colosses, etc. Ce procédé était couramment utilisé à l'époque, comme le signale Monsieur Menpiot. Ainsi il a été avancé que les "anges" seraient des messagers :

    soit des hommes

    soit célestes

Ces dernières interprétations qui seraient plus en accord avec le thème de ce Livre seront laissées à  l'appréciation du lecteur selon son degré de foi. N'oublions pas, en effet, que le Livre de l'Apocalypse est un legs chargé de symboles et de mystères.

 

 

 

 

 

 



28/10/2014
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres