Jesus le Fils de Dieu

Jesus le Fils de Dieu

Pourquoi un Dieu unique et tant de divinités étrangères

Deutéronome 6/4 : " Écoute, Israël ! L'Éternel, notre Dieu, est le seul Éternel."

Deutéronome 6/ 5-6 : " Tu aimeras l'Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Et ces commandements, que je te donne aujourd'hui, seront dans ton cœur."

 

Ce commandement, cette voie à suivre, que Moïse, prophète de Dieu (Deut. 18/15) donna au peuple d'Israël, Jésus, le Fils de Dieu, l'envoyé du Père, la donna encore pour tous : Marc 12/28-30 : " Un des scribes (spécialistes de la Loi), qui les avait entendus discuter, sachant que Jésus avait bien répondu aux sadducéens,  s'approcha, et lui demanda : Quel est le premier de tous les commandements ? Jésus lui répondit : Voici le premier : Ecoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l'unique Seigneur ; et : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force."

 

En NB : remarquons que, dans la Loi donnée par Dieu à Moïse au peuple, il y a trois choses : "Aimer Dieu de tout son cœur", "de toute son âme", "de toute sa force". (Notion trinitaire du ciel). Et, dans la réponse du Seigneur Jésus-Christ à cet homme, est rajoutée une quatrième notion (celle de la pensée) : allusion au chiffre "quatre" qui est le chiffre de la Création sur la terre (ex. les quatre éléments, les quatre points cardinaux etc).

Si nous groupons ensemble ces deux éléments du Ciel et de la Création nous obtenons le chiffre sept (trois + quatre) qui est le chiffre de la perfection Divine (Genèse 1/ 31a, 2/1 : " Dieu vit tout ce qu'il avait fait et voici, cela était très bon. ... Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée.").

 

Cette parenthèse achevée nous constatons bien que Christ a confirmé l'ordre donné à Moïse : celui de ne reconnaître qu'un seul Dieu.

 

Alors pourquoi tant de divinités dans le monde où que nous soyons ?

 

Déjà Israël, le peuple que Dieu avait choisi pour apporter la lumière dans le monde (Exode 19/ 5-6), s'était tourné vers les idoles et a ainsi manqué sa mission, désobéissant à Dieu, le rejetant et s'attirant la disgrâce.

Cf. par exemple :      Ésaïe 1/ 2-4 : " Cieux, écoutez ! terre, prête l'oreille !

Car l'Éternel parle.

J'ai nourri et élevé des enfants,

Mais ils se sont révoltés contre moi.

Le bœuf connaît son possesseur,

Et l'âne la crèche de son maître :

Israël ne connaît rien,

Mon peuple n'a point d'intelligence.

Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé d'iniquités,

A la race des méchants, aux enfants corrompus !

Ils ont abandonné l'Éternel, ils ont méprisé le Saint d'Israël.

Ils se sont retirés en arrière..."

Mais l'Éternel va faire grâce et un reste survivra (Romains 11). N'oublions pas que Jésus est Juif de naissance et a vu le jour à Bethlehem en Palestine, la ville de David.

 

Vouloir traiter du problème des idoles oblige à parler de la révolte qui eut lieu dans les cieux : Écoutons le prophète Ézéchiel dans sa complainte sur le roi de Tyr (un extrait) :

Ézéchiel 28/ 12-17 : " Fils de l'homme,

Prononce une complainte sur le roi de Tyr ! ¹

Tu lui diras : Ainsi parle le Seigneur,

L'Éternel :

Tu mettais le sceau à la perfection,

Tu étais plein de sagesse, parfait en beauté.

Tu étais en Eden, le jardin de Dieu ;

Tu étais couvert de toute espèce de pierres précieuses,

De sardoine, de topaze, de diamant,

De chrysolite, d'onyx, de jaspe,

De saphir, d'escarboucle, d'émeraude, et d'or ;

Tes tambourins et tes flûtes étaient à ton service,

Préparés pour le jour où tu fus créé.

Tu étais un chérubin protecteur, aux ailes déployées ;

Je t'avais placé et tu étais sur la sainte montagne de Dieu ;

Tu marchais au milieu des pierres étincelantes.

Tu as été intègre dans tes voies,

Depuis le jour où tu fus créé

Jusqu'à celui où l'iniquité a été trouvée chez toi.

Par la grandeur de ton commerce

Tu as été rempli de violence, et tu as péché ;

Je te précipite de la montagne de Dieu,

Et je te fais disparaître, chérubin protecteur,

Du milieu des pierres étincelantes.

Ton cœur s'est élevé à cause de ta beauté,

Tu as corrompu ta sagesse par ton éclat ;

Je te jette par terre,

Je te livre en spectacle aux rois."..

 

¹ Cette complainte sur "le roi de Tyr" évoque, par delà la source réelle de la méchanceté, sa source surnaturelle : le diable. (Note John MacArthur).

 

Cette complainte composée par le prophète sous l'inspiration de Dieu évoque la personnalité de Satan qui s'est rebellé dans les cieux.

Apocalypse 12/ 3-4a : " Un autre signe parut encore dans le ciel ; et voici, c'était un grand dragon rouge feu, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre."..

Satan, en se révoltant, entraîna des anges (déchus) à sa suite.

Jude 6 : (Bible en Français courant) : " Rappelez-vous les anges qui ne se sont pas contentés du pouvoir qui leur était accordé et qui ont abandonné leur propre demeure : Dieu les garde dans l'obscurité d'en bas, définitivement enchaînés, pour le grand jour du jugement."

 

La révolte réalisée il ne lui restait plus qu'à la faire pénétrer dans la Création terrestre : Genèse 3/ 1-6 (version Bible en Français courant) : "Le serpent était le plus rusé de tous les animaux sauvages que le Seigneur avait faits. Il demanda à la femme : Est-ce vrai que Dieu vous a dit : Vous ne devez manger aucun fruit du jardin ? La femme répondit au serpent : Nous pouvons manger les fruits du jardin. Mais quant aux fruits de l'arbre qui est au centre du jardin, Dieu nous a dit: Vous ne devez pas en manger, pas même y toucher, de peur d'en mourir. Le serpent répliqua : Pas du tout, vous ne mourrez pas. Mais Dieu le sait bien : Dès que vous en aurez mangé, vous verrez les choses telles qu'elles sont, vous serez comme lui, capables de savoir ce qui est bon ou mauvais."

 

La "contamination" ayant eu lieu, le cœur de l'homme se pervertit très vite, se détachant et abandonnant son Créateur :

Genèse 6/ 5-8 : " L'Éternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal. L'Éternel se repentit d'avoir fait l'homme sur la terre, et il fut affligé en son cœur. Et l'Éternel dit : J'exterminerai de la face de la terre l'homme que j'ai créé, depuis l'homme jusqu'au bétail, aux reptiles et aux oiseaux du ciel ; car je me repens de les avoir faits.

Mais Noé trouva grâce à ses yeux."

Noé, avec sa famille, en tout huit personnes, sera sauvé de l'extermination des occupants de la Terre toute entière et avec lui une paire de chaque animal de la Création (Genèse 6/ 18-19) ²

Il s'agit d'une nouvelle création.

Il est intéressant de noter que le chiffre huit cité ici à propos du nombre de personnes sauvées est le chiffre de Christ.

 

² Au sujet du déluge les lecteurs pourront se reporter à l'article : " La constance de Dieu " dans notre blog : http://jesus-le-fils-de-dieu.blog4ever.com

 

 

Jésus-Christ est venu sur la Terre pour mourir pour nos péchés, nous racheter de notre vaine manière de vivre (1 Pierre 1/18 : .." vous savez que ce n'est pas par des choses périssables, par de l'agent ou de l'or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache;"..), pour nous sauver.

Il a mis en évidence, en spectacle toutes les forces de l'enfer en les donnant en spectacle à la Croix (cf. notre précédent article : " Le seul nom par lequel nous puissions être sauvés " sur ce même blog).

Ainsi, de par la rébellion de Satan, l'homme qui, néanmoins, a toujours eu le libre choix (Genèse 3/11, version Bible de Jérusalem : " Il (Dieu) reprit : Et qui t'a appris que tu étais nu ? Tu as donc mangé de l'arbre dont je t'avais défendu de manger ! ") se mit à désobéir, à enfreindre les commandements du Seigneur.

 

En ces temps éloignés de la Genèse l'homme est toujours attiré par le péché : Jérémie 2/13 : " Car mon peuple a commis un double péché :

                           Ils m'ont abandonné, moi qui suit une source d'eau vive,

                           Pour se creuser des citernes, des citernes crevassées,

                           Qui ne retiennent pas l'eau."

Maintenant le seul fil qui puisse nous relier à Dieu c'est Jésus-Christ par Son Esprit-Saint qui demeure la seule source vivifiante, génératrice de l'eau pure qui coule du cœur de Dieu.

Apoc. 22/1 : " Et il me montra (l'ange montra à Jean) un fleuve d'eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l'Agneau."

 

L'homme ne peut vivre sans Dieu. Même l'athéisme est un dieu : le dieu de l'agnosticisme, c'est à dire le refus d'admettre ce qui est hors du domaine expérimental.

Le fait de rejeter Dieu produit l'effet d'un vide dans notre cœur : Cf. l'article intitulé : " L'homme ne vivra pas de pain seulement " dans notre blog http://jesus-le-fils-de-dieu.blog4ever.com 

Donc l'homme remplace Dieu dans son cœur par un autre dieu : d'autres religions, le dieu argent, le dieu du jeu, le dieu superstition, etc..

 

À travers les âges l'homme a toujours recherché un Dieu (Actes 17/ 26-27 : " Il (Dieu) a fait que tous les hommes, sortis d'un seul sang, habitent sur toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée des temps et les bornes de leur demeure ; il a voulu qu'ils cherchent le Seigneur, et qu'ils s'efforcent de le trouver en tâtonnant, bien qu'il ne soit pas loin de chacun de nous," ..).

 

Jésus-Christ a paru une fois et s'est sacrifié pour les péchés une fois pour toutes (Romains 6/10).

 

Toute religion est un culte que l'on ne rend pas vraiment à Dieu mais qu'on rend à l'homme qui en a établi des règles. S'il est vrai que "religio" signifie "relié à Dieu", "religion" signifie, d'après le dictionnaire "Petit Robert", : " Ensemble d'actes rituels liés à la conception d'un domaine sacré distinct du profane, et destinés à mettre l'âme humaine en rapport avec Dieu " , il convient de ne pas placer ces actes rituels au dessus de Dieu lui-même.

Si Jésus-Christ nous a rappelé et laissé un certain nombre de préceptes, de commandements en vue d'adorer Dieu et Lui obéir ce n'est cependant pas pour que ces préceptes deviennent des préceptes d'hommes.

Ésaïe 29/13 : " Le Seigneur dit: Quand ce peuple s'approche de moi,

                         Il m'honore de la bouche et des lèvres ;

                         Mais son cœur est éloigné de moi,

                         Et la crainte qu'il a de moi

                         N'est qu'un précepte de tradition humaine."

 

Tel est l'homme qui s'éloigne du seul vrai Créateur en se donnant des dieux (ou idoles), en s'enfermant dans un système religieux qui l'éloigne de Dieu et fait mourir son âme, le prive de la glorieuse présence de Dieu.

"N'avez-vous pas en vous la présence de l'Esprit ?"

 

2 Corinthiens 3/17 : " Or, le Seigneur, c'est l'Esprit ; et là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté."

Version Parole Vivante : " "Le Seigneur" dont il est question, c'est l'Esprit, car là où est l'Esprit du Seigneur, là règne la liberté."

 

La liberté de n'être plus entravé par les chaînes du péché, de la fausse dévotion.



 



05/11/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres